L’apport du numérique à l’orthodontie

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°2 - 15 juin 2017 (page 101-107)
Information dentaire
Résumé
Le numérique est de plus en plus présent dans notre vie quotidienne et professionnelle. Un aperçu des technologies les plus utilisées actuellement sera présenté dans cet article :
• les logiciels de simulation du positionnement final des dents et des tissus mous en 2D, en 3D,
• le collage indirect : largement répandu, il utilise aujourd’hui la CFAO ce qui facilite les étapes de laboratoire et augmente la précision,
• les aligneurs : exploitant l’imagerie en 3D, la CFAO et les techniques de modélisation, les systèmes d’aligneurs se sont énormément développés ces dernières années,
• enfin, nous évoquerons les robots pliant les arcs orthodontiques de finitions.

Implication clinique
Cet article expose les changements principaux dans la pratique orthodontique liés aux nouvelles technologies : logiciels de simulation, collage indirect, aligneurs et réalisation de fil robotisé.

L’aspect le plus important d’un traitement orthodontique est d’obtenir un diagnostic et un plan de traitement précis, afin que le traitement se déroule le mieux possible, tant pour le patient que pour le praticien. Un plan de traitement inadéquat, lui, augmentera les risques d’échec.
Le numérique est de plus en plus présent dans notre vie quotidienne et professionnelle. Au fil des ans, il s’est introduit dans nos cabinets et il nous aide dans de nombreux aspects de notre pratique. Un aperçu des technologies les plus utilisées actuellement sera présenté dans cet article.

Simulations de traitement

Historiquement, lorsqu’un orthodontiste voulait faire une simulation pour visualiser le résultat d’un plan de traitement complexe, il réalisait un modèle d’étude en plâtre et rétablissait l’alignement dentaire adéquat dans de la cire c’est-à-dire un set-up [3] (fig. 1a, b).

Aujourd’hui, nous pouvons créer des modèles d’étude numériques. Ceux-ci peuvent être produits via des scanners intra-oraux numériques, et sont aussi précis que les empreintes conventionnelles [1]. Les modèles d’études numériques ont également été jugés aussi précis et fiables que les modèles en plâtre [2]. Les modèles numériques peuvent être manipulés à l’infini pour produire des configurations de diagnostic, ce qui permet au clinicien de prendre de précieuses décisions de planification de traitement. Ils peuvent également être utilisés pour l’analyse d’une réduction amélaire interproximale, d’une ou de plusieurs extractions, pour les différences de longueur d’arcade ainsi que les relations interarcades.

Par exemple, la figure 2 met en évidence un cas avec un encombrement inférieur (fig. 2a). L’arcade inférieure a été alignée virtuellement pour évaluer la quantité de réduction interproximale de l’émail qui serait nécessaire sans vestibuler excessivement les incisives…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

ODF

Article réservé à nos abonnés Dissonance cognitive et stress du soignant : un lien à connaître

La pression à laquelle sont soumis les soignants est une préoccupation qui a pris de plus en plus d’ampleur ces...
ODF

Article réservé à nos abonnés La communication en orthodontie : du transistor aux réseaux sociaux

Lorsqu’on interroge les Français sur les mots ou expressions qui leur viennent à l’esprit lorsqu’ils pensent à l’orthodontie, outre les...
Occlusodontologie ODF

Article réservé à nos abonnés Orthodontie et occlusodontie fonctionnelle

Nous déplaçons des dents quotidiennement, développons les mâchoires, créons de beaux sourires. Mais nous interrogeons-nous suffisamment sur la finalité de...
ODF

Article réservé à nos abonnés Le microbiote buccal : quand les odontologistes bretons s’en mêlent

Les odontologistes rennais travaillent au sein de l’Inserm NuMeCan (nutrition, métabolisme et cancer), une unité créée en 2017 par l’association...
ODF

Article réservé à nos abonnés Biomécanique des mini-implants : analyse des effets parasites de quatre situations cliniques et propositions de résolutions

Baptiste Turrel > Interne DES3 ODF > Lyon – Soutenance le 27/06/2019 > Directrices de mémoire : Drs Vanessa Valran et Sarah Chauty Qui...
ODF

Article réservé à nos abonnés La télé-orthodontie : la télémédecine au service de l’orthodontie

Marie Lailheugue > Interne DES3 ODF > Lyon > Soutenance le 22/10/2020 La pandémie de Covid-19 a contraint les cabinets...