L’endodontie chirurgicale

  • Par
  • Publié le . Paru dans Profession Assistant(e) Dentaire (page 26-29)
Information dentaire
L’endodontie chirurgicale est une microchirurgie indiquée en cas d’échec endodontique et sous certaines conditions.
Elle permet la conservation de la dent sur l’arcade et la cicatrisation d’infections apicales.

Les taux de succès des traitements endodontiques ne sont malheureusement pas toujours favorables et plusieurs études internationales ont montré des taux de traitements non satisfaisants pouvant aller jusqu’à 70 %. La prescription de plus en plus répandue d’examens « cone beam » a encore abaissé le seuil de détection d’images radioclaires apicales, ce qui augmente les indications de retraitement endodontique (fig. 1).

Le retraitement endodontique consiste à éliminer de la dent tous les matériaux d’obturation canalaire et à refaire le nettoyage, la désinfection, la mise en forme et l’obturation des canaux. Son objectif est d’obtenir une obturation étanche du réseau canalaire qui favorisera une guérison péri-apicale et assurera la pérennité de la reconstitution globale de la dent (ANDEM, 1996).

Cependant, le praticien peut être confronté à des situations cliniques où l’accès au réseau canalaire par voie orthograde n’est pas possible :
– racine avec tenon radiculaire délicat à déposer,
– dent pilier d’un bridge que l’on ne veut pas retirer,
– obstruction canalaire, instrument fracturé,
– anatomie radiculaire complexe,
– anatomie apicale défavorable : résorption,
perforation.

Les contre-indications générales et locales devront aussi être estimées :
– générales : cardiopathies, immunodépression, irradiations, risque hémorragique, traitement par bisphosphonates,
– locales : accès impossible à la lésion, proximité d’autres structures anatomiques, fêlures radiculaires.

Face à ces situations, le praticien doit évaluer la valeur intrinsèque ou stratégique de la dent et la possibilité d’accéder chirurgicalement à la lésion sans risque. L’alternative thérapeutique sera soit l’abstention et la surveillance, soit l’extraction.

Protocole clinique

La décision thérapeutique étant prise, l’intervention doit être programmée avec la prémédication.

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Endodontie

Article réservé à nos abonnés Les évolutions pratiques liées aux ciments biocéramiques en endodontie

Lors du traitement endodontique, l’obturation radiculaire a pour objectif de sceller hermétiquement l’endodonte. La phase d’obturation fait suite à la...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés La gestion clinique du microbiote intracanalaire dans les pathologies endodontiques

La préparation chimio-mécanique Lors de la préparation endodontique, les instruments vident et mettent en forme les canaux. Il en résulte...
Endodontie Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Les lésions endo-parodontales. Évolution des classifications et complémentarité des approches thérapeutiques

Voies de communication endo-parodontales Sur le plan embryologique, les voies de communication s’expliquent par le fait que lors du développement...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Reprise de traitements prothétiques

1 – Quelle est la pérennité des couronnes prothétiques unitaires ? 2 – Quelle technique adopter pour déposer une couronne...
Endodontie Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Douleurs endodontiques et parodontales

Les douleurs dentaires résultent le plus souvent de l’infection de l’endodonte ou/et du parodonte par des bactéries, conséquence logique de...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Le rôle de l’assistant(e) dentaire en endodontie

Principes de bases et place au cabinet dentaire Le traitement endodontique a pour objectif de traiter les maladies de la...