L’évaluation dans une approche par compétence

  • Par
  • Publié le . Paru dans Biomatériaux Cliniques n°1 - 15 mars 2019 (page 6-8)
Information dentaire
Dans ce premier article consacré à l’évaluation dans le cadre d’une approche par compétence, je m’attacherai à répondre à ces deux questions : pourquoi évaluer et comment bien le faire ?

À quoi sert l’évaluation ?
Comment bien évaluer les étudiants, en particulier dans l’approche compétence ?

Si l’on met de côté le besoin de sélection lors du concours de PACES1, l’évaluation dans les formations de santé a deux objectifs :
– certifier des acquis pour passer d’une étape à une autre étape de la formation (du DFGSO au DFASO, du DFASO au 3e cycle court…) ;
– certifier des compétences de professionnel de santé, pour protéger les futurs patients du jeune diplômé.

Cependant, l’intérêt de l’évaluation ne peut être réduit à ces deux objectifs. L’évaluation est aussi un moteur de l’apprentissage des étudiants. Elle n’est pas « en plus » ou « en dehors » du dispositif de formation, elle est l’un des éléments déterminants de la qualité des apprentissages.

  • Les étudiants apprennent en fonction de la perception qu’ils ont des attentes des enseignants : type d’épreuve, éléments de réponses aux questions…
  • L’évaluation peut freiner les apprentissages ou motiver les étudiants selon que ces résultats sont envisagés, par l’étudiant, comme parfois par l’enseignant, comme une sanction pas toujours méritée ou comme une information sur les objectifs à atteindre et la nécessaire progression pour les atteindre.

L’évaluation doit être sécurisante (un étudiant ayant régulièrement travaillé doit obtenir de bons résultats). L’enseignant doit donc communiquer aux étudiants les modalités d’évaluation dès le début des enseignements (c’est une exigence réglementaire !).

  • L’évaluation renforce les apprentissages des étudiants. Pour répondre à une question, les étudiants doivent mobiliser leur mémoire à long terme, ce qui conduit potentiellement à sa réorganisation. Cela est surtout vrai lorsque la question nécessite une réponse construite et pas uniquement du « par cœur ». L’enseignant doit donc inciter les étudiants à ne pas réviser uniquement en répétant le cours, ni même en le résumant sur des fiches, mais à tester leurs connaissances…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Le protocole e_LAB : les étapes clés

Le relevé de la couleur en dentisterie esthétique peut être considéré comme un challenge que ce soit pour le dentiste...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés La prothèse fixée transitoire en technique additive

Réalisée à la suite d’une démarche analytique, la prothèse transitoire est souvent considérée comme une restauration définitive confectionnée à l’aide...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Réhabilitation occlusale par CFAO à l’aide de composites usinables

La conception et fabrication assistée par ordinateur (CFAO) a été longtemps considérée comme un outil. C’était à nous d’adapter cet...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Réhabilitation esthétique d’un adolescent polycarié : discussion autour des méthodes et matériaux utilisés

Les résines composites sont aujourd’hui largement utilisées en restauration dentaire par technique directe. Les propriétés mécaniques de ces matériaux, ainsi...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés L’endocouronne : état des données actuelles

La restauration des dents traitées endodontiquement et ayant subi une perte de substance importante demeure un défi à relever. Ce...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés L’obturation canalaire avec une nouvelle famille de biomatériaux… en toute simplicité (partie 2)

STÉPHANE SIMON Professeur des Universités (Paris Santé), exercice libéral limité à l’endodontie. Grand leader d’opinion et d’enseignement en endondontie, Stéphane...