L’évasement coronaire du canal

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire (page 18-22)
Information dentaire
L’introduction du nickel-titane (NiTi) en endodontie a considérablement changé la façon dont la préparation du canal radiculaire est effectuée. Les instruments en NiTi permettent, grâce à leur grande flexibilité, une amélioration de la qualité des préparations, une gestion plus aisée des cas cliniques complexes, un gain de temps et de confort pour le praticien. En revanche, malgré une réduction des complications rencontrées pendant le traitement, ces instruments peuvent se fracturer, parfois sans signe avant-coureur, en raison des contraintes mécaniques subies. Afin de pallier ce problème, des instruments d’élargissement coronaire ont été fabriqués.

Un élément stratégique en endodontie

Les instruments d’élargissement coronaire ont pour but de travailler à la jonction corono-radiculaire et de supprimer les contraintes initiales pour faciliter l’accès en ligne droite au tiers moyen puis apical du canal et réduire le risque de fracture de l’instrument par diminution de la zone de flexion à l’entrée du canal.
Plusieurs instruments d’élargissement coronaire ont été développés au fil des ans. Actuellement, des instruments non spécifiques tels que les forets de Gates sont présents sur le marché. Des instruments plus spécifiques ont été proposés ces dernières années, à la suite de l’apparition d’instruments de forte conicité, comme Profile®, Quantec, Endoflare®, ProTaper® Sx, PreRace®, HyFlex®… [1].

Triangle de Schilder

Les contraintes coronaires, particulièrement représentées par les triangles dentinaires, présents à la jonction entre la chambre et le canal, également appelés triangles de Schilder (fig. 1), s’opposent à la pénétration des instruments et exercent sur ces derniers des forces pouvant, dans le meilleur des cas, freiner leur pénétration apicale et, dans le pire, conduire à la fracture instrumentale.
C’est l’élimination totale des contraintes coronaires qui facilitera l’accès au tiers apical du canal en supprimant le triangle de dentine coronaire qui gène la progression des instruments dans l’axe du canal.
Les évaseurs permettent de supprimer ces triangles internes de dentine. Cette procédure facilite l’instrumentation ultérieure. L’évasement du tiers coronaire du canal est une décision stratégique qui influence toutes les étapes ultérieures de traitement.

Les évaseurs

Historiquement, les forets de Gates ont été utilisés dans ce but. Malheureusement, leur action non sélective induit une préparation déplacée vers la furcation, dans les dents pluriradiculées, ce qui est une zone dangereuse, particulièrement fragile. Les petits numéros des forets de Gates ne permettent…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Pathologie

Article réservé à nos abonnés Maladie de Parkinson et prise en charge bucco-dentaire

Recommandations pour la prise en charge au cabinet dentaire Identifier les patients (stade de la maladie, traitements suivis…) en se rapprochant...