• Écrit par

L’impression 3d de céramiques

Télécharger la formation
Information dentaire

La Revue

L'innovation pédagogique
2 numéros par an

Abonnez-vous

La fabrication additive de céramiques est possible grâce à l’apparition d’imprimantes 3D spécialisées. Plusieurs technologies d’imprimantes 3D coexistent et donnent des céramiques utilisables pour certains types d’applications. Néanmoins, les imprimantes 3D ne sont qu’une nouvelle façon de mettre en forme une céramique. Le process de fabrication global d’une céramique nécessite des étapes importantes en amont et en aval de la mise en forme. Cinq grandes étapes sont nécessaires pour fabriquer un objet en céramique : la formulation de poudres et des liants, la mise en forme, le déliantage, le frittage et les finitions apportées sur l’objet fini.

L’impression 3D de céramique est une méthode récente de mise en forme d’un objet en céramique. Elle a commencé à voir le jour dans les unités de recherche du Massachusetts Institute of Technology (MIT) au début des années 1990 [1] et se décline sous différents procédés. Son intérêt réside dans le fait de pouvoir fabriquer des pièces aux formes complexes, impossibles à réaliser avec une méthode de mise en forme conventionnelle comme par pressage ou par voie humide (barbotine).

Les étapes de fabrication d’une céramique

La chaîne de fabrication d’un objet en céramique comporte cinq grandes étapes (fig. 1 et 2).

1re étape

La matière première céramique doit, dans un premier temps, subir un broyage pour obtenir la granulométrie voulue pour l’application désirée.

Les grains de poudre peuvent être mis en forme grâce à une matière cohésive par rapport à la nature du grain. Sans liant ou sans plastifiant, les grains de poudre ne peuvent pas être façonnés, quelle…

Les commentaires sont fermés.