La communication en orthodontie : du transistor aux réseaux sociaux

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°4 - 15 septembre 2021

1. Exemple d’une vidéo de la FFO, disponible sur YouTube, sur les recommandations pour l’activité professionnelle en période de crise sanitaire.

Information dentaire

Lorsqu’on interroge les Français sur les mots ou expressions qui leur viennent à l’esprit lorsqu’ils pensent à l’orthodontie, outre les termes appareil dentaire, dentiste et bagues, les notions qui dominent le plus largement l’image de notre profession sont enfants, soins, dentition, redresser, douleur, correction, alignement, esthétique et coût. Si l’on examine les résultats plus attentivement, la précision des réponses que l’on observe rend compte de l’excellent niveau d’information du grand public. Ce bon résultat est à mettre au crédit de la FFO et des deux créatrices de sa Commission de Communication et d’Information : Gisèle Thépault et Édith Lejoyeux.

Pourtant, en parlant avec ma fille de 14 ans, j’ai découvert une vidéo sur un réseau social très prisé des plus jeunes dans laquelle une jeune fille se vantait de la fermeture d’un diastème médian supérieur réalisé en quatre jours à l’aide d’un élastique, rose, directement tendu entre les deux dents. Elle avait obtenu plusieurs centaines de milliers de vues. J’étais révolté car la dangerosité de ce type de dispositif est la première chose qu’on m’a enseignée lorsque j’ai débuté mes études d’orthodontie.

Les modes d’information de la population changent et les influenceurs l’ont bien compris. Les écrivains talentueux ou les journalistes récompensés par le prix Pulitzer sont remplacés par des gamins sponsorisés par des compagnies qui servent leurs intérêts. Une institution de référence comme la FFO, qui regroupe les sociétés scientifiques dans le domaine de l’orthodontie les plus influentes, rétablit les équilibres par le biais d’une communication efficace : voici comment.

La communication est une science

Du latin communicare (mettre en commun, faire part de, partager…), la communication est l’action de communiquer, de transmettre des informations ou des connaissances à quelqu’un ou, s’il y a échange, de les…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

ODF

Article réservé à nos abonnés Double inclusion canine associée aux résorptions radiculaires des incisives latérales

Grand Prix l’orthodontiste – Orthoplus Premier lauréat Catégorie enfants/adolescents de moins de 16 ans Marie Lailheugue, Spécialiste qualifiée en orthopédie dento-faciale, la...
ODF

Article réservé à nos abonnés Traitement home made combiné en orthodontie linguale et aligneurs

Grand Prix l’orthodontiste – Orthoplus Premier lauréat ex aequo Catégorie adultes Guillaume Lecocq Spécialiste qualifié en orthopédie dento-faciale, Valenciennes Diagnostic...
ODF

Article réservé à nos abonnés Gestion d’un cas d’extraction d’incisive mandibulaire par technique linguale individualisée

Grand Prix l’orthodontiste – Orthoplus Premier lauréat ex aequo Catégorie adultes Capucine Luca, Spécialiste qualifiée en orthopédie dento-faciale, Rennes La prise...
ODF

Article réservé à nos abonnés Insuffisance transversale maxillaire et classe II squelettique : comment les gérer en un temps clinique chez l’enfant

La classe II squelettique est fréquemment associée à une insuffisance transversale maxillaire. Classiquement, la prise en charge de la classe...
ODF

Article réservé à nos abonnés Traitement d’une classe II division 1 par aligneurs à fonction d’avancement mandibulaire

Le succès des thérapeutiques des classes II repose le plus souvent sur la réponse de croissance mandibulaire à notre traitement. De...
ODF

Article réservé à nos abonnés Comment corriger les classes II sans collaboration en technique multi-attaches chez l’adolescent ?

Y a-t-il plus grave échec que de terminer un traitement à l’adolescence en classe II molaire et canine ? La sanction...