La Coopération lors de la contention en orthodontie

  • Par
  • Publié le . Paru dans Profession Assistant(e) Dentaire n°1 - 15 janvier 2020 (page 34-36)
Information dentaire
Pas facile d’assurer une bonne contention ! Les patients sont parfois lassés, ayant fait des efforts importants lors du traitement actif (passage des brossettes, port d’élastiques, d’activateurs…). Ils négligent le port des gouttières et peuvent manquer les rendez-vous. Il arrive également qu’ils perdent les gouttières et demandent à refaire « le bout de plastique », comme si cela allait de soi ! Vexant, non ? Ce manque de coopération peut également se traduire par un non-règlement des honoraires de contention. Bref, du temps perdu, parfois une détérioration du résultat de traitement actif, une perte d’énergie, et une dégradation de la relation thérapeutique. Comment éviter ces désagréments et préjudices ?

Montrer l’amélioration obtenue

Certains adolescents et adultes ont conservé de gros complexes liés à l’état de leurs dents avant traitement, et il faut changer leur point de vue. Il s’agit de leur faire apprécier le résultat obtenu, car un patient qui aime son sourire n’aura de cesse d’essayer de le conserver. On peut montrer des photos avant et après l’appareil, voire les imprimer ou les donner sur clé USB. On peut simplement dire que le résultat est superbe : un sourire est encore plus éclatant quand le regard pétille !

Envisager le risque de détérioration du résultat

Beaucoup de patients croient que le résultat est figé. Il vaut mieux être clair et expliquer que les dents peuvent bouger toute la vie, et qu’elles peuvent bouger rapidement après la dépose. Bien entendu, les informations sur la contention sont fournies par le consentement éclairé, mais les adolescents ne l’ont pas toujours en tête, même lorsque l’on a fait signer un consentement éclairé (avec une version adolescent) au début du traitement. Il est donc nécessaire d’insister sur ce point, oralement et par écrit, le jour de la dépose.
Comme en hypnose conversationnelle, il peut être utile de donner des images concrètes : « Tu t’imagines reporter un appareil alors que le traitement est terminé ? » On peut aussi faire parler le patient, car on est toujours mieux convaincu par soi-même : « Tu connais quelqu’un qui avait les dents bien alignées, et qui ont bougé par la suite ? » Cela rendra concrets les risques de non-coopération durant la contention.
En plus des informations orales, un document récapitulant les risques et modalités de la contention peut être remis au patient et à sa famille. Dans notre cabinet, nous donnons aux parents, lors du dernier rendez-vous avant dépose, un courrier réexpliquant l’importance de la contention et les modalités de celle-ci.

Insister sur les précautions

Le jour de la dépose…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Occlusodontologie ODF

Article réservé à nos abonnés Orthodontie et occlusodontie fonctionnelle

Nous déplaçons des dents quotidiennement, développons les mâchoires, créons de beaux sourires. Mais nous interrogeons-nous suffisamment sur la finalité de...
ODF

Article réservé à nos abonnés Le microbiote buccal : quand les odontologistes bretons s’en mêlent

Les odontologistes rennais travaillent au sein de l’Inserm NuMeCan (nutrition, métabolisme et cancer), une unité créée en 2017 par l’association...
ODF

Article réservé à nos abonnés Biomécanique des mini-implants : analyse des effets parasites de quatre situations cliniques et propositions de résolutions

Baptiste Turrel > Interne DES3 ODF > Lyon – Soutenance le 27/06/2019 > Directrices de mémoire : Drs Vanessa Valran et Sarah Chauty Qui...
ODF

Article réservé à nos abonnés La télé-orthodontie : la télémédecine au service de l’orthodontie

Marie Lailheugue > Interne DES3 ODF > Lyon > Soutenance le 22/10/2020 La pandémie de Covid-19 a contraint les cabinets...
ODF

Article réservé à nos abonnés Dossier SFODF 2021 : Présentation des sessions

Pour ce numéro consacré au congrès, nous avons imaginé un numéro très pratique, très clinique, en quelque sorte le pendant...
ODF

Article réservé à nos abonnés L’orthodontie dans le traitement des lésions érosives

Les pertes de substances d’origine érosive ont une prévalence en évolution depuis quelques années. Ces phénomènes multifactoriels sont en relation...