La nature profonde de l’incisive centrale maxillaire

  • Par
  • Publié le . Paru dans Biomatériaux Cliniques n°2 - 15 octobre 2018 (page 23-30)
Information dentaire
L'incisive centrale maxillaire, plus qu’une simple dent, est l’élément central du sourire. Considérée à juste titre comme la « reine de la bouche » [1], on n’hésite pas à la qualifier de « star des dents » [2], et pour cause : elle est la dent la plus visible, la plus exposée, celle en première ligne ! L’incisive centrale inspire de nombreuses publications et recherches biométriques ; elle intrigue, fascine. On lui prête des vertus esthétiques, mais aussi symboliques. Cette dent au centre de toutes illumine l’ensemble du visage lors du sourire. L’incisive centrale maxillaire reste à ce jour l’un des défis les plus galvanisants en matière de reproduction de formes et de couleur, et ce, aussi bien en méthode directe par le chirurgien-dentiste qu’en méthode indirecte par le technicien de laboratoire. L’objectif de cet article est de proposer au lecteur les rappels anatomiques indispensables à la bonne compréhension de la complexité entourant l’incisive centrale. Sa nature profonde sera explorée en s’intéressant non pas uniquement à sa morphologie externe, mais bel et bien en appréhendant la nature stratifiée des tissus qui la composent. Il est en effet illusoire de penser pouvoir tendre à reproduire dans sa perfection l’incisive centrale dans nos traitements sans avoir, au préalable, une parfaite connaissance du modèle naturel.
Bien que des progrès considérables aient déjà été réalisés, il reste encore beaucoup à faire pour développer les biomatériaux et les approches biomoléculaires qui permettront une régénération efficace de la dent délabrée. Dans l’attente de ce jour où de nouveaux procédés d’ingénierie tissulaire révolutionneront nos pratiques thérapeutiques, il reste primordial de se focaliser sur les méthodes restauratrices actuelles les plus pertinentes pour nos patients. Dans cette optique, une dentisterie moderne guidée par le principe de biomimétisme va orienter nos techniques et nos choix de matériaux dans le but d’optimiser les performances de nos traitements, en imitant l’architecture de la dent naturelle. La restitution correcte des tissus amélo-dentinaires, quelle que soit la méthode envisagée (directe ou indirecte), doit nécessairement avoir pour point de départ la connaissance exacte de la biomorphologie. Cette rubrique de BMC propose de réaliser un panorama des divers aspects phares de la macro anatomie dentaire, avec pour objectif une meilleure compréhension de l’application des matériaux actuels en matière de reproduction de formes et d’intégration optique de nos traitements.

La forme, la forme et la forme

Le rôle dévolu aux incisives est de couper les aliments, d’où l’origine de leur nom latin « incidere », signifiant couper. La partie coronaire des incisives, souvent décrite comme une forme de pelle à bord tranchant, cache sous cette apparente simplicité des patterns complexes [3]. L’incisive centrale est la plus volumineuse des incisives, mais c’est aussi la dent dont la surface visible interpelle l’observateur dans sa perception : elle est la perle qui, dans son écrin rouge gingival, va irradier de son pouvoir esthétique le visage lors du sourire. Il est impensable que cette « perle » ne réponde pas aux bons critères de formes !

Elle est classiquement observée selon ses quatre faces.

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Le protocole e_LAB : les étapes clés

Le relevé de la couleur en dentisterie esthétique peut être considéré comme un challenge que ce soit pour le dentiste...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés La prothèse fixée transitoire en technique additive

Réalisée à la suite d’une démarche analytique, la prothèse transitoire est souvent considérée comme une restauration définitive confectionnée à l’aide...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Réhabilitation occlusale par CFAO à l’aide de composites usinables

La conception et fabrication assistée par ordinateur (CFAO) a été longtemps considérée comme un outil. C’était à nous d’adapter cet...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Réhabilitation esthétique d’un adolescent polycarié : discussion autour des méthodes et matériaux utilisés

Les résines composites sont aujourd’hui largement utilisées en restauration dentaire par technique directe. Les propriétés mécaniques de ces matériaux, ainsi...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés L’endocouronne : état des données actuelles

La restauration des dents traitées endodontiquement et ayant subi une perte de substance importante demeure un défi à relever. Ce...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés L’obturation canalaire avec une nouvelle famille de biomatériaux… en toute simplicité (partie 2)

STÉPHANE SIMON Professeur des Universités (Paris Santé), exercice libéral limité à l’endodontie. Grand leader d’opinion et d’enseignement en endondontie, Stéphane...