La technique des anneaux customisés

  • Par
  • Publié le . Paru dans Biomatériaux Cliniques n°2 - 30 septembre 2016 (page 86-94)
Information dentaire
La mise au point des systèmes matriciels nécessaires à la restauration des lésions proximales postérieures a toujours constitué un challenge. Excès de matériaux et contours imprécis sont couramment observés. Les différents systèmes se comportent diversement en fonction des situations et des praticiens. Depuis l’introduction des matrices sectorielles et des anneaux qui assurent un écartement efficace, une large variété de modèles a été développée. Pour se rapprocher du système parfait de matrice et d’anneau, une technique simple est proposée dans cet article, pour s’adapter à la majorité des cas, avec du matériel simple et peu coûteux, à la portée de tous.

INTRODUCTION
La restauration des lésions carieuses primaires ou secondaires de classe II constitue un challenge. Une fois la préparation cavitaire réalisée, la boîte proximale peut s’avérer large jusqu’à atteindre les murs vestibulaire et palatin/lingual, rendant difficile l’adaptation des matrices et anneaux, notamment garante de l’étanchéité.
Les problèmes de positionnement d’un système matrice/anneau dans le secteur postérieur relèvent :
• d’une déformation de la matrice,
• d’un déplacement de la matrice, lié à la pression de l’anneau,
• d’une matrice non plaquée par l’anneau,
• d’un écrasement de la matrice par l’anneau,
• d’une forme de la matrice atypique, après pose de l’anneau,
• d’une matrice en sous/surcontour,
• d’un défaut d’étanchéité de la matrice,
• d’un anneau instable,
• d’un anneau perçant la matrice et pénétrant la cavité.

Réussir à parfaitement adapter une matrice pour restaurer des cavités de classe II est une difficulté quotidienne, en particulier en cas de cavités proximales contiguës ou avec une large boîte proximale. De nombreux systèmes de matrices préformées, anneaux et coins ont été développés ces dernières années, sans arriver à la mise au point d’un système fiable pour toutes les situations.
Un grand nombre de types d’anneaux sont disponibles sur le marché : métalliques, plastiques, métalliques recouverts de plastique ou de silicone ou de silicone souple, en NiTi, métalliques angulés, anneaux avec des extrémités larges, anatomiques ou étroites. Cette vaste gamme rend le choix du praticien encore plus difficile. Or, il n’existe pas d’anneau s’adaptant à tous les cas et il incombe au praticien d’être très précis et analytique dans son choix.
Pour surmonter toutes ces difficultés, la technique de “custom rings” exposée dans cet article s’est avérée très efficace.
Depuis sa publication en ligne, cette technique est enseignée…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Matériaux à empreinte élastiques : les silicones par addition

Appelés également vinylpolysiloxanes (VPS), les silicones par addition sont les matériaux les plus utilisés dans l’élaboration d’empreinte élastique pour prothèse...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés What is ABRZ?

Definition of ABRZ The Acid Base Resistant Zone (ABRZ)1 is firstly reported [1] in 2004 as a part of the microstructure observed...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Understanding caries as a non-communicable disease current concepts of etiology and pathogenesis

Professeur à la Faculté de Sciences médicales de l’Université de Talca au Chili, Rodriguo Giacaman est un expert international en...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Overlay en composite réalisé par impression 3D : un des premiers cas cliniques et premières réflexions

La fabrication additive, plus couramment appelée impression 3D, est abordée depuis maintenant plusieurs années dans le domaine de la médecine...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Phénomènes d’usures par frottement au sein des dispositifs médicaux… En toute simplicité

Pascale Corne a réalisé une thèse d’université sur les mécanismes d’usures au sein des connexions implantaires co-dirigée par Jean Geringer,...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Usure abrasive à trois corps ou « Abrasion »

L’usure est la détérioration que produit l’usage. Au niveau des tissus dentaires, c’est une manifestation physiologique, cumulative et irréversible qui...