Le bisphénol A en odontologie

  • Par
  • Publié le . Paru dans Biomatériaux Cliniques n°2 - 30 septembre 2016 (page 96-99)
Information dentaire
Le bisphénol A (BPA) est accusé de provoquer des problèmes sur la santé, mais ses dérivés sont largement utilisés dans le domaine de la chirurgie dentaire.
Cet article a pour but d’éclairer le clinicien sur les risques pour le praticien et le patient liés à l’utilisation quotidienne de matériaux contenant des dérivés du BPA en se basant sur la littérature scientifique.

Le BPA est une substance de synthèse couramment utilisée comme plastifiant dans l’industrie (polycarbonates ou encore résines époxy) depuis le milieu du XXe siècle. Il est issu de la réaction de deux équivalents de phénol et d’un équivalent d’acétone (fig. 1).

Les effets du BPA sur l’organisme
Les perturbateurs endocriniens sont des molécules qui interfèrent ou bloquent des récepteurs hormonaux et/ou qui présentent une ressemblance avec des hormones, ce qui leur permet d’entrer en compétition avec elles. L’analogie de structure du BPA avec des hormones stéroïdiennes en fait un perturbateur endocrinien pro-œstrogénique aux effets multiples. Ces substances d’origine naturelle ou de synthèse peuvent interférer, même à de très faibles concentrations, avec le système hormonal d’un organisme. Un faisceau de preuves montre aujourd’hui un ensemble de dysfonctionnements chez l’animal ayant subi une exposition précoce au BPA : des troubles endocriniens (diabète, obésité) [1], de la reproduction (altération de la spermatogénèse, de l’ovulation, de l’implantation des embryons, du déterminisme sexuel) [2], du comportement (hyperactivité) [3], un effet sur les glandes mammaires et la prostate (perturbation de l’organisation tissulaire, augmentation de masse, apparition de lésions néoplasiques) [4, 5] et une réponse immunitaire diminuée [6]. De plus, les conséquences d’une exposition au BPA pourraient être visibles chez les descendants d’un individu par un saut transgénérationnel [7].
Par ailleurs, le BPA semble présenter des effets sur l’organe dentaire. En effet, les travaux de Jedeon et coll. [8] montrent une corrélation possible entre une exposition précoce et l’apparition d’hypo-minéralisations molaires-incisives (MIH). L’examen dentaire pourrait donc mettre en évidence une contamination antérieure.
Le principe de la toxicologie traditionnelle…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Un article, une application clinique

La prise en charge de lésions cervicales d’origine non carieuse est fréquemment envisagée par la réalisation d’une restauration adhésive par...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Prétraitements de surface de la zircone : où en sommes-nous ?

Les prétraitements de surface de la zircone sont connus pour être indispensables dans l’amélioration de l’efficacité du collage de cette...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Éléments finis : application à la forme de préparation des facettes

Les facettes en céramique, initialement réservées aux traitements esthétiques, se sont progressivement positionnées comme option thérapeutique en prothèse fixée. Ces...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Analyse par éléments finis : application de la méthode à un choix thérapeutique #2

La méthode des éléments finis est une méthode numérique permettant de résoudre des problèmes d’ingénierie complexe par une discrétisation spatiale...
Biomatériaux Endodontie

Article réservé à nos abonnés Apports des biomatériaux dans la gestion des perforations endodontiques

Perforation supra-osseuse (fig. 1) Les perforations supra-crestales sont la plupart du temps iatrogéniques et surviennent lors de la réalisation de la...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Les réparations des restaurations coronaires défectueuses sur dents permanentes vitales

En 2017, la Fédération dentaire internationale (FDI) rappelait, après un premier document datant de 2000, dans une déclaration de principe,...