Le protocole e_LAB : les étapes clés

  • Par
  • Publié le . Paru dans Biomatériaux Cliniques n°1 - 15 mars 2021 (page 97-103)
Information dentaire
De nos jours, les outils numériques prennent une importance grandissante dans notre pratique quotidienne. Ils permettent une approche guidée, une communication plus fluide entre les différents membres de l’équipe de soins (dentistes, spécialistes et prothésistes) et des résultats globalement plus prédictibles. Toutefois, la logique numérique a eu du mal à s’imposer dans le domaine du relevé de la couleur avec une persistance tenace du recours aux teintiers conventionnels. Le protocole e_LAB offre désormais un outil d’analyse colorimétrique fiable et entièrement numérique, qui facilite le relevé de la couleur et la stratégie de stratification en laboratoire. L’avantage est double : simplifier la conception des restaurations, notamment des unitaires dans le secteur antérieur et anticiper les résultats d’un point de vue esthétique.

Le relevé de la couleur en dentisterie esthétique peut être considéré comme un challenge que ce soit pour le dentiste ou le prothésiste. Il reste difficile de communiquer précisément et fidèlement une indication de couleur. Classiquement, un teintier de référence est utilisé à cet effet. Le plus couramment utilisé est le Vita Classical (Vita Zahnfabrik). Or, de nombreuses études ont montré que ce référentiel n’est pas si fiable et représentatif des variations de couleurs que l’on peut retrouver chez nos patients. Il semblerait même que les spectrophotomètres soient plus efficaces et précis qu’une méthode de relevé visuelle [1,2].

En 2016, Sascha Hein et al ont publié un nouveau protocole numérique appelé eLAB permettant de rendre objectif le relevé de la couleur en s’appuyant sur un système colorimétrique universel : le CIELab [3,4]. Depuis, le protocole a évolué et les outils qui lui sont dédiés [5], avec notamment la sortie récente (octobre 2019) du logiciel eLAB_prime qui offre une automatisation du protocole (des tutoriels vidéos sont disponibles sur le site officiel : www.emulation.me).

Cet article vise à détailler toutes les étapes clés du protocole, de la prise de photo en clinique à la réalisation d’une restauration unitaire.

CONCLUSION

Le protocole e_LAB change la façon de concevoir le relevé de couleur, qui reste une étape cruciale dans le succès d’une restauration à visée esthétique. Les étapes qui constituent ce protocole ne sont pas très nombreuses mais exigent un respect strict des réglages et paramètres qui permettront une bonne analyse colorimétrique…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Overlay en composite réalisé par impression 3D : un des premiers cas cliniques et premières réflexions

La fabrication additive, plus couramment appelée impression 3D, est abordée depuis maintenant plusieurs années dans le domaine de la médecine...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Phénomènes d’usures par frottement au sein des dispositifs médicaux… En toute simplicité

Pascale Corne a réalisé une thèse d’université sur les mécanismes d’usures au sein des connexions implantaires co-dirigée par Jean Geringer,...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Usure abrasive à trois corps ou « Abrasion »

L’usure est la détérioration que produit l’usage. Au niveau des tissus dentaires, c’est une manifestation physiologique, cumulative et irréversible qui...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés L’évidence du bridge collé à une ailette pour le remplacement d’une incisive… ou pas !

Le remplacement d’une dent unitaire antérieure est toujours un défi, étant donné les objectifs esthétiques et fonctionnels (phonatoire et masticatoire)...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Intérêts des exosomes dans la régénération osseuse et parodontale

La parodontite est une maladie inflammatoire associée à une dysbiose, affectant 50 % des adultes et survenant plus fréquemment chez les...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés L’extension préventive : une renouveauté ?

Aujourd’hui ressurgit sur Internet et dans la littérature dentaire non scientifique, le vieux concept d’extension préventive décrit par Black en 1891....