Le relargage de bisphénol A et de divers monomères en orthodontie

  • Par
  • Publié le . Paru dans Biomatériaux Cliniques n°2 - 15 octobre 2023 (page 74-85)
Information dentaire
L’orthodontiste est amené à utiliser des dispositifs médicaux (DM), qui, placés dans la cavité buccale, sont soumis à des sollicitations thermiques, mécaniques, chimiques et microbiologiques. Ces dernières entraînent inévitablement une dégradation des DM, ce qui pose la question d’une possible libération de substances chimiques. Parmi ces substances, le bisphénol A (BPA) qui entre d'une manière ou d'une autre dans la synthèse de certains DM orthodontiques à base de résines (composites de collage et systèmes adhésifs associés, brackets ou encore gouttières), est reconnu comme perturbateur endocrinien. C'est pourquoi il est au centre de l’attention ces dernières années concernant ses effets biologiques et sa toxicité sur l’organisme, en particulier sur la population à risque (enfants, adolescents, femmes enceintes). Les traitements orthodontiques concernant en majorité des enfants et adolescents et de jeunes adultes, il est important de connaître et de prendre en compte les potentiels effets nocifs des DM placés en bouche, particulièrement sur la présence de bisphénol A. L’objectif de ce travail est donc de faire une synthèse de la littérature récente sur la libération de monomères et plus particulièrement de bisphénol A par les DM utilisés en orthodontie ainsi que leurs potentiels effets biologiques.

La cavité buccale est un environnement complexe et agressif et bien que les matériaux que nous plaçons en bouche doivent être biocompatibles, ils n’y sont pas totalement inertes. En orthodontie, les différents dispositifs médicaux (DM) que nous utilisons sont soumis au cours du temps à de nombreuses contraintes physico-chimiques (variations thermiques), mécaniques (abrasion liée aux mesures d’hygiène et aux fonctions ou parafonctions), chimiques (corrosion provoquée par les différents aliments et boissons, attaques acides, hydrolyse…) voire bactériologiques (attaques enzymatiques bactériennes) [1-2]. Ces contraintes entraînent inévitablement leur dégradation, donc potentiellement un relargage d’une partie de leurs composants pouvant être à l’origine d’une certaine toxicité [3-5]. Par ailleurs, nos patients s’interrogent de plus en plus sur la nature et l’innocuité des dispositifs mis en place au cours de leur traitement orthodontique. En tant que praticien, nous avons un devoir d’information et de protection. Certaines autorités sanitaires, notamment l’Organisation Mondiale de la Santé, tentent de limiter l’exposition de la population aux substances toxiques, notamment les perturbateurs endocriniens susceptibles de nuire à notre santé [6-7].

Les matériaux utilisés en orthodontie peuvent relarguer des monomères et d’autres substances chimiques présentes dans leurs additifs, dans la cavité buccale à l’origine d’effets indésirables sur les tissus environnants et l’organisme. Parmi les composants susceptibles d’être relargués, le bisphénol A (BPA), sur lequel nous allons insister, est au centre de nombreuses polémiques [8-9]. Ce travail a pour but de faire une synthèse de la littérature récente sur la libération du BPA et d’autres monomères par les matériaux orthodontiques ainsi que leurs potentiels effets biologiques.

Les principaux monomères rencontrés en orthodontie

Différents types de monomères…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Le choix des dents prothétiques : un enjeu pour le praticien

Les dents en céramique ont longtemps constitué le gold standard en prothèse amovible. Historiquement le plus ancien, ce matériau alliait...
Biomatériaux Prothèse

Article réservé à nos abonnés Les alternatives au cobalt-chrome en prothèse amovible partielle

Les alliages de cobalt-chrome (Co-Cr) ont une place prépondérante au sein de notre pratique, tant en prothèse fixée qu’amovible. Leurs...
Biomatériaux Prothèse

Article réservé à nos abonnés Analyse de l’exactitude de l’usinage des châssis métalliques en titane conçus à l’aide du logiciel Circle-CAD

La prothèse partielle est l’une des plus anciennes thérapeutiques prothétiques. à la fin du XIXe siècle et au début du...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Réparer : une option sous-utilisée !

Cette dent a été traitée trois ans plus tôt avec une thérapeutique de maintien de la vitalité pulpaire (VPT) (proximité...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Le Microscope Électronique à Balayage (MEB)

Méthodes de caractérisation Le microscope électronique à balayage (MEB) fait partie des techniques d’analyse observationnelle. Il est fréquemment utilisé dans...
Biomatériaux ODF

Article réservé à nos abonnés L’assemblage collé en orthodontie (partie 1) : définition et données actuelles

Les travaux de Buonocore en 1955, puis ceux de Bowen en 1965 ont ouvert la voie du collage d’attaches orthodontiques...