Le stripping oscillant : une technique innovante

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°44 - 15 décembre 2021 (page 25-28)
Information dentaire
La réduction amélaire interproximale (RIP) est l’une des techniques utilisées en orthodontie pour créer de la place en vue de corriger un encombrement initial ou résiduel. Elle entre dans un protocole orthodontique en cas de manque de place, dans un protocole esthétique dans le but d’harmoniser les dents entre elles. Elle est réalisée en première intention, en début de traitement dans le cas d’utilisation d’aligneurs et en fin de traitement en technique multi-attaches classique.

Questions

  1. Quels choix de technique s’offrent à nous pour réaliser la RIP ?
  2. Combien de place peut-on gagner par la RIP ?
  3. La RIP est-elle envisageable lorsque les dents ne sont pas alignées ?

1 – Quels choix de technique s’offrent à nous pour réaliser la RIP ?

La RIP peut se faire de façon manuelle ou mécanique.

Le choix de l’une ou l’autre technique tient compte de paramètres :

  • liés au patient (sensation douloureuse, sensibilité, appréhension) ;
  • liés au praticien (confort d’exécution, facilité d’accès et de réalisation et précision quant à la quantité de RIP obtenue) ;
  • liés à l’état de surface amélaire à la suite de cette réduction.

La technique manuelle est une première étape incontournable pour supprimer le point de contact, mais elle est ensuite longue et laborieuse pour le praticien, surtout dans les zones postérieures, et désagréable pour le patient.

L’état de surface obtenu montre un aspect très strié et irrégulier (fig. 1).

À côté de la technique manuelle, plusieurs techniques rotatives sont disponibles :

  • des disques pleins : ils sont efficaces et rapides, mais impressionnants pour le patient, et présentent un risque non négligeable de léser les tissus mous avoisinants ;
  • des disques segmentés oscillants, bien plus sécurisants pour le praticien, rapides et efficaces, proposant huit positions, adaptés aux zones postérieures. Le ressenti patient est beaucoup plus doux ;
  • des fraises diamantées spécifiques, comme celles proposées par Komet (par exemple : 8392.314.016 et 8859.314.010).

Les études macroscopiques montrent une surface amélaire bien plus régulière qu’avec la méthode manuelle (fig. 2).

Grâce au panel de disques existant, l’émail peut être réduit exactement de la quantité nécessaire et prévue par le plan de traitement.

2 – Combien de place…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Endodontie

Article réservé à nos abonnés Pulpite irréversible, du diagnostic au traitement

Responsable scientifique : Maud Guivarc’h Intervenants : Thomas Chiarini, Martin Stalla La pulpe est un tissu conjonctif complexe richement cellularisé et...
Endodontie Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Restaurer ou réhabiliter la dent postérieure dépulpée

Responsable scientifique : Antoine Oudin Conférencier : Hugues de Belenet Le traitement de la dent postérieure dépulpée peut, comme toute problématique...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Gestion de la pulpite irréversible sur dent permanente mature

L’amélioration de la compréhension des mécanismes inflammatoires a remis en question la notion binaire de réversibilité/irréversibilité, car il persiste du...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Optimisation de la désinfection endodontique en une seule séance

La réduction de la charge bactérienne à des niveaux compatibles avec la cicatrisation des tissus péri-radiculaires est l’objectif principal du...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Différentes alternatives thérapeutiques de prise en charge de la dens in dente au travers de trois cas cliniques

La dens in dente ou dens invaginatus constitue une anomalie de développement caractérisée par l’invagination partielle de l’émail dans la...
Endodontie Hygiène et Asepsie

Article réservé à nos abonnés Améliorer l’asepsie en endodontie

Alors que l’endodontie a bénéficié d’innombrables avancées technologiques à chacune des étapes du traitement, le pronostic endodontique n’est pas meilleur...