Les brûlures au cabinet dentaire

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°15 - 14 avril 2021 (page 37-40)
Information dentaire

Le cabinet dentaire peut être le lieu de brûlure, notamment du fait de la manipulation de produits chimique. La rapidité d’action est alors déterminante pour limiter son extension. Il est important de refroidir la brûlure au plus vite en faisant couler de l’eau directement dessus pour refroidir la peau. Il s’agit d’empêcher la brûlure de se répandre dans les tissus en profondeur et en surface, limitant ainsi sa gravité. Cette dernière est en effet déterminée notamment par sa profondeur, son étendue cutanée, sa localisation, son mécanisme et les lésions associées.

Définition

Une brûlure peut être considérée comme une destruction du revêtement cutané, voire des tissus sous-jacents, consécutive à l’action d’agents :

  • thermiques (corps, liquide, gaz chaud…) ;
  • électriques (courant) ;
  • chimiques (caustiques).

Elles peuvent également intervenir :

  • par frottement (chaussures, vêtements…) ;
  • par radiations (soleil, UV, autres rayons).

Les critères de gravité

La gravité de la brûlure relève de la disparition en partie de la peau et de ses propriétés, de la réaction générale de l’organisme à l’agression que constitue la brûlure. On considère une brûlure comme grave lorsque :

  • l’étendue des cloques est supérieure à la moitié de la paume de la main de la victime* ;
  • la localisation est au niveau de la face, du cou, du thorax, d’un orifice naturel, des mains, des articulations, et s’il s’agit d’une brûlure circulaire (sur toute la circonférence d’un membre) ;
  • l’aspect est noirâtre, brunâtre, blanchâtre, cartonné ;
  • le mécanisme de la brûlure est chimique, électrique… ;
  • chez un enfant, la rougeur de la peau est étendue : cette situation est considérée comme grave par le risque accru de déshydratation (un coup de soleil généralisé par exemple) ;
  • des lésions associées sont présentes (blast, intoxication au monoxyde de carbone…) ;
  • il existe des comorbidités (personnes âgées, immunodéprimés, diabétiques, enfants…).

Conséquences potentielles

Une brûlure peut mettre en jeu le pronostic vital avec la survenue :

  • d’une défaillance circulatoire (hypotension artérielle, baisse du débit cardiaque) par plasmorragie du secteur vasculaire liée à l’inflammation, à l’œdème et l’altération de la paroi des capillaires sanguins. Cette défaillance peut déboucher sur un état de choc ;
  • d’une défaillance respiratoire lors de brûlure du visage, inhalation de gaz, de produits chimiques, de vapeur…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Médecine

Article réservé à nos abonnés La gestion des accidents d’exposition au sang

Définition de l’AES L’article 1 de l’arrêté du 10 juillet 2013 relatif à la prévention des risques biologiques auxquels sont soumis...
Médecine

Article réservé à nos abonnés La trousse d’urgence

La législation est assez floue sur le contenu nécessaire de la trousse de secours à détenir au cabinet dentaire. On...
Médecine

Article réservé à nos abonnés Ne pas se fier aux apparences

1. Quel(s) diagnostic(s) doit-on évoquer en première intention ? a. Epulis b. Abcès parodontal c. Fibrome d. Abcès d’origine endodontique 2....
Médecine

Article réservé à nos abonnés À propos de lésions buccales chroniques généralisées en période de pandémie Covid-19

À l’interrogatoire, le patient affirme qu’il a des difficultés à maintenir une hygiène bucco-dentaire satisfaisante du fait des douleurs, et...
Médecine

Article réservé à nos abonnés À propos d’une image radio-opaque maxillaire

1. Quels sont les diagnostics à évoquer ? a. Odontome complexe et dent incluse b. Dysplasie péri-apicale c. Tumeur odontogénique...
Médecine

Article réservé à nos abonnés La trousse d’urgence au cabinet dentaire

En juillet 2008, le Conseil de l’Ordre des Chirurgiens-Dentistes édite dans sa lettre mensuelle des recommandations quant à la possession...