Les ciments tricalciques.

  • Par
  • Publié le . Paru dans Biomatériaux Cliniques, L'Information Dentaire n°2 - 15 octobre 2018 (page 10-19)
Information dentaire
Ce deuxième article a pour objectif d’illustrer, par la présentation de cinq cas cliniques, les indications des ciments tricalciques, plus spécifiquement celles du matériau BiodentineTM, dans les thérapeutiques de la préservation pulpaire : le coiffage pulpaire indirect, le coiffage pulpaire direct, la pulpotomie camérale de la dent temporaire et les pulpotomies camérale des dents permanentes immatures et matures.

Exemple du matériau BiodentineTM
Partie 2 - Thérapeutiques de préservation pulpaire

L’analyse de la composition et des propriétés du matériau silicate tricalcique Biodentine™ [1] a permis de démontrer son utilisation tant en dentisterie restauratrice qu’en endodontie. Les principales propriétés retenues dans ce cadre sont les suivantes :

• Avantages à utiliser ce matériau :
– propriétés mécaniques et physico-chimiques proches de celles de la dentine ;
– très bonne étanchéité au niveau des interfaces entre les tissus minéralisés et les restaurations adhésives ;
– biocompatibilité remarquable ;
– matériau bioactif inducteur et conducteur pour la formation d’hydroxyapatite, stimulateur de la réparation pulpaire et aux multiples interactions cellulaires.
• Limites pouvant devenir un inconvénient :
– faible résistance à l’abrasion ;
– mise en œuvre pas toujours aisée et temps de prise pouvant être considéré comme assez long ;
– matériau inesthétique ;
– radio-opacité faible et insuffisante pour certaines applications.

Plusieurs articles se proposeront de décrire ses différentes indications au travers de cas cliniques : celui-ci traitera des thérapeutiques de préservation pulpaire (fig. 1).

Les propriétés physico-chimiques du matériau Biodentine™ permettent de l’assimiler à un substitut dentinaire. Initialement développé dans cet objectif, ses propriétés mécaniques proches de la dentine naturelle, ses propriétés biologiques de réparation pulpaire ainsi que la qualité des différentes interfaces en font un matériau de choix pour les thérapeutiques de préservation pulpaire dans le cas des lésions carieuses profondes. Ces dernières s’inscrivent dans le paradigme de la préservation tissulaire maximale, tant dans l’économie tissulaire que dans le contexte de la préservation de la vitalité pulpaire. L’intérêt notamment d’utiliser ce matériau pour protéger la pulpe est directement lié à ses propriétés intrinsèques qui permettent la reminéralisation des tissus…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Le protocole e_LAB : les étapes clés

Le relevé de la couleur en dentisterie esthétique peut être considéré comme un challenge que ce soit pour le dentiste...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés La prothèse fixée transitoire en technique additive

Réalisée à la suite d’une démarche analytique, la prothèse transitoire est souvent considérée comme une restauration définitive confectionnée à l’aide...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Réhabilitation occlusale par CFAO à l’aide de composites usinables

La conception et fabrication assistée par ordinateur (CFAO) a été longtemps considérée comme un outil. C’était à nous d’adapter cet...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Réhabilitation esthétique d’un adolescent polycarié : discussion autour des méthodes et matériaux utilisés

Les résines composites sont aujourd’hui largement utilisées en restauration dentaire par technique directe. Les propriétés mécaniques de ces matériaux, ainsi...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés L’endocouronne : état des données actuelles

La restauration des dents traitées endodontiquement et ayant subi une perte de substance importante demeure un défi à relever. Ce...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés L’obturation canalaire avec une nouvelle famille de biomatériaux… en toute simplicité (partie 2)

STÉPHANE SIMON Professeur des Universités (Paris Santé), exercice libéral limité à l’endodontie. Grand leader d’opinion et d’enseignement en endondontie, Stéphane...