Les ciments tricalciques – Spécificités du matériau Biodentine™ – Partie 3

  • Par
  • Publié le . Paru dans Biomatériaux Cliniques n°1 - 15 mars 2019 (page 46-50)
Information dentaire
Cet article a pour objectif d’illustrer, par la présentation de deux cas cliniques, les indications des ciments tricalciques, plus spécifiquement du matériau Biodentine™, dans les thérapeutiques des dents permanentes immatures nécrosées : les indications et protocoles des thérapeutiques d’apexification et de revitalisation seront abordés.

Thérapeutiques de la dent permanente immature nécrosée

L’un des précédents articles concernant le silicate tricalcique Biodentine™ a présenté la manipulation et les thérapeutiques de préservation pulpaire [1]. Dans celui-ci, nous évoquons une autre indication : le traitement des dents permanentes immatures nécrosées.

La nécrose pulpaire de la dent permanente immature entraîne un arrêt de l’édification radiculaire. Le praticien se trouve donc confronté à deux problématiques : d’une part, la présence de parois dentinaires radiculaires fines et potentiellement fragilisées, augmentant ainsi le risque de fracture radiculaire et, d’autre part, un apex largement ouvert et une difficulté à obtenir une bonne étanchéité apicale lors du traitement endodontique.

Avant la mise sur le marché des silicates de calcium, le traitement de référence, appelé apexification, reposait sur le renouvellement régulier d’hydroxyde de calcium qui avait pour objectif de stimuler la formation d’une barrière apicale minéralisée avant la réalisation d’une obturation endodontique conventionnelle [2]. Néanmoins, cette procédure engendrait des inconvénients majeurs : le renouvellement régulier du matériau nécessitant la multiplication du nombre de séances, le traitement pouvait durer entre 6 et 18 mois, augmentant alors le risque d’échec [3], notamment par fracture horizontale de la racine traitée. Au-delà de la fragilité inhérente à la faible épaisseur de parois, le contact prolongé de l’hydroxyde de calcium avec le tissu dentinaire entraîne des modifications de structure importantes, rendant la dentine plus sujette aux fractures radiculaires cervicales spontanées [4, 5].

L’introduction des silicates de calcium a permis de pallier ces inconvénients en réduisant le nombre de séances nécessaires à la procédure et en créant une barrière apicale physique de 3 à 4 mm [6]. Néanmoins, le temps de prise du MTA® nécessite une procédure en deux séances. Biodentine™…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Adhésif à base de protéines de moule  : Fonctionnement, application et perspectives en chirurgie dentaire

Le monde du vivant possède plus de quatre milliards d’années d’expérience dans la résolution de problèmes, par nécessité et pour...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Le Polyétheréthercétone ou PEEK : matériau de demain en odontologie ? #1

Le polyétheréthercétone (en anglais Polyetherether­ketone) ou PEEK est un poly(oxy-1,4-phénylène-oxy-1,4-phénylènecarbonyl-1,4-phénylène). Cette dénomination rébarbative correspond tout simplement à un polymère aromatique...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Les antibiotiques en odontologie, bon usage et antibiorésistance… En toute simplicité

Spécialiste qualifiée en chirurgie orale, Julie Guillet est MCU-PH à la faculté d’odontologie de Nancy, responsable du département de chirurgie...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Analyse par éléments finis : point méthodologique

La Méthode des éléments finis (MEF) est une méthode numérique permettant d’approcher la solution d’un problème d’ingénierie complexe (en général...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Les verres bioactifs : des propriétés aux applications cliniques en dentisterie restauratrice et en endodontie

Les verres bioactifs (Bioactive glasses, BAG), comme leur nom l’indique, font partie des matériaux dits « bioactifs ». Depuis leur découverte en...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Le nano-assemblage, parce qu’une image vaut mille mots…

Cette rubrique se propose de présenter à chaque numéro un schéma, un graphique, une vue microscopique… pour expliquer certains comportements des...