• Écrit par

Les ciments tricalciques – Spécificités du matériau Biodentine™ – Partie 3

Télécharger la formation
Information dentaire

La Revue

L'innovation pédagogique
2 numéros par an

Abonnez-vous

Cet article a pour objectif d’illustrer, par la présentation de deux cas cliniques, les indications des ciments tricalciques, plus spécifiquement du matériau Biodentine™, dans les thérapeutiques des dents permanentes immatures nécrosées : les indications et protocoles des thérapeutiques d’apexification et de revitalisation seront abordés.

Thérapeutiques de la dent permanente immature nécrosée

L’un des précédents articles concernant le silicate tricalcique Biodentine™ a présenté la manipulation et les thérapeutiques de préservation pulpaire [1]. Dans celui-ci, nous évoquons une autre indication : le traitement des dents permanentes immatures nécrosées.

La nécrose pulpaire de la dent permanente immature entraîne un arrêt de l’édification radiculaire. Le praticien se trouve donc confronté à deux problématiques : d’une part, la présence de parois dentinaires radiculaires fines et potentiellement fragilisées, augmentant ainsi le risque de fracture radiculaire et, d’autre part, un apex largement ouvert et une difficulté à obtenir une bonne étanchéité apicale lors du traitement endodontique.

Avant la mise sur le marché des silicates de calcium, le traitement de référence, appelé apexification, reposait sur le renouvellement régulier…

Les commentaires sont fermés.