Les ciments tricalciques – Spécificités du matériau Biodentine™ – Partie 4

  • Par
  • Publié le . Paru dans Biomatériaux Cliniques n°2 - 15 octobre 2020 (page 13-19)
Information dentaire
Ce quatrième et dernier volet a pour objectif de présenter et d’illustrer, par des cas cliniques, les indications et limites des ciments tricalciques, plus spécifiquement du matériau Biodentine™, dans les thérapeutiques de gestion de certaines complications en endodontie. Comme vu précédemment, Biodentine™ est un matériau présentant des propriétés mécaniques similaires à celles de la dentine naturelle ainsi que des propriétés biologiques stimulant la réparation osseuse et la régénération parodontale. Ces différentes actions présentent un intérêt majeur dans le traitement des complications endodontiques, permettant le renforcement mécanique des structures dentaires ainsi que l’optimisation de la cicatrisation des tissus péri-apicaux. Nous verrons l’utilisation du matériau Biodentine™ dans la gestion de différentes situations cliniques : celle des résorptions inflammatoires, celle des perforations, dans la chirurgie endodontique, ainsi que dans certains cas de fractures verticales. Les indications, les protocoles et la manipulation de ce matériau dans ces différentes thérapeutiques seront abordés.

Dans les précédents articles concernant le ciment à base de silicate tricalcique Biodentine™, la manipulation [1], les thérapeutiques de préservation pulpaire [2] ainsi que les thérapeutiques des dents permanentes nécrosées [3] ont été présentées. Dans ce dernier volet, nous aborderons, à travers quelques cas cliniques, les indications et traitements de certaines complications en endodontie.

Partie 4 – Gestion des complications endodontiques

Traitement des résorptions

La majorité des résorptions inflammatoires sont des complications survenant à la suite de traumatismes dentaires, mais elles peuvent également être d’origine idiopathique notamment pour les résorptions internes inflammatoires. La difficulté du traitement de ces affections vient de la nécessité de stabiliser le processus clastique et d’obtenir une régénération des tissus environnants, tant parodontaux que cémentaires.

Pendant de nombreuses années, le traitement des résorptions a reposé sur une médication intracanalaire à l’hydroxyde de calcium au long cours présentant les mêmes inconvénients que ceux des thérapeutiques d’apexification [4] : multiplication des séances et fragilisation des tissus dentinaires résiduels. Par ailleurs, les résorptions externes inflammatoires apicales entraînent un élargissement du foramen apical et, de ce fait, une difficulté majeure à obtenir une bonne étanchéité en fin de traitement endodontique.

Les silicates de calcium présentent plusieurs avantages pour le traitement des résorptions inflammatoires :

– libération d’hydroxyde de calcium qui alcalinise le milieu permettant ainsi d’inhiber l’activité des ostéoclastes [5] ;

– activation des phosphatases alcalines et de l’ostéocalcine promouvant la reminéralisation par formation de cristaux d’hydroxyapatite à sa surface [6] ;

– stimulation de l’activité des cémentoblastes [7].

Le matériau Biodentine™, grâce à ses propriétés biologiques et son temps de prise réduit, permet le traitement de différents types de résorptions :

• Thérapeutiques des résorptions internes inflammatoires : après désinfection canalaire, le canal est obturé avec Biodentine™ à l’aide d’un bourre-pâte monté sur contre-angle bague bleue jusqu’à la partie coronaire de la résorption. Le restant du canal est obturé à l’aide des techniques conventionnelles.

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Le protocole e_LAB : les étapes clés

Le relevé de la couleur en dentisterie esthétique peut être considéré comme un challenge que ce soit pour le dentiste...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés La prothèse fixée transitoire en technique additive

Réalisée à la suite d’une démarche analytique, la prothèse transitoire est souvent considérée comme une restauration définitive confectionnée à l’aide...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Réhabilitation occlusale par CFAO à l’aide de composites usinables

La conception et fabrication assistée par ordinateur (CFAO) a été longtemps considérée comme un outil. C’était à nous d’adapter cet...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Réhabilitation esthétique d’un adolescent polycarié : discussion autour des méthodes et matériaux utilisés

Les résines composites sont aujourd’hui largement utilisées en restauration dentaire par technique directe. Les propriétés mécaniques de ces matériaux, ainsi...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés L’endocouronne : état des données actuelles

La restauration des dents traitées endodontiquement et ayant subi une perte de substance importante demeure un défi à relever. Ce...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés L’obturation canalaire avec une nouvelle famille de biomatériaux… en toute simplicité (partie 2)

STÉPHANE SIMON Professeur des Universités (Paris Santé), exercice libéral limité à l’endodontie. Grand leader d’opinion et d’enseignement en endondontie, Stéphane...