Les composites en monocouche ou bulk-fill

  • Par
  • Publié le . Paru dans Biomatériaux Cliniques n°1 - 15 mars 2017 (page 22-31)
Information dentaire
Plusieurs systèmes de composites en monocouche sont actuellement disponibles sur le marché.
Ces produits appartiennent à différents groupes, ayant des consistances différentes.
L’objectif de ce deuxième article est de présenter les principales propriétés physico-mécaniques des composites bulk-fill et de les comparer aux composites conventionnels microhybrides ; puis de reprendre les principales indications et contre-indications relatives à l’utilisation de ces produits. Des cas cliniques bien documentés illustreront l’utilisation de quatre principaux composites bulk-fill.

Partie 2 - Propriétés physico-mécaniques et applications cliniques

Les résines composites, comme tous les biomatériaux dentaires, possèdent des propriétés mécaniques, physiques, optiques et chimiques. La description détaillée de ces propriétés peut se révéler longue et complexe. Le but de cet article, faisant suite au premier décrivant et classant les composites bulk-fill, est d’abord de faire une mise au point sur les propriétés les plus importantes de ces composites pouvant avoir des implications d’ordre clinique. Ensuite, il vise à reprendre les principales indications de ces matériaux qui seront illustrées par des cas cliniques réalisés avec les différents produits bulk-fill.

Un matériau destiné à remplacer une perte de tissus dentaires doit avoir des propriétés se rapprochant le plus possible de la substance à remplacer, à savoir l’émail et la dentine [1]. Les composites utilisés pour les restaurations postérieures doivent remplir un cahier des charges précis et avoir surtout des propriétés physico-mécaniques adaptées à ce secteur. En effet, la force de mastication occlusale au niveau de la 2e molaire peut atteindre 600 à 800 N. D’où l’importance d’une bonne résistance aux forces occlusales pour éviter les fractures des restaurations.

Les essais mécaniques visent à mesurer les principales propriétés des matériaux soumis à une charge. Ils sont réalisés dans des conditions reproduisant le mieux possible le fonctionnement du matériau dans la cavité orale [2] où il doit supporter les forces masticatoires, l’effet des liquides biologiques ainsi que l’effet du brossage et d’autres facteurs de vieillissement [2].

Malgré l’existence de normes issues d’organismes internationaux tels que la Fédération Dentaire Internationale (FDI) et l’International Organisation for Standardisation (ISO), des variations importantes sont observées en fonction des différents protocoles utilisés in vitro. Pour un même produit, les valeurs diffèrent d’une étude à l’autre.

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Matériaux à empreinte élastiques : les silicones par addition

Appelés également vinylpolysiloxanes (VPS), les silicones par addition sont les matériaux les plus utilisés dans l’élaboration d’empreinte élastique pour prothèse...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés What is ABRZ?

Definition of ABRZ The Acid Base Resistant Zone (ABRZ)1 is firstly reported [1] in 2004 as a part of the microstructure observed...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Understanding caries as a non-communicable disease current concepts of etiology and pathogenesis

Professeur à la Faculté de Sciences médicales de l’Université de Talca au Chili, Rodriguo Giacaman est un expert international en...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Overlay en composite réalisé par impression 3D : un des premiers cas cliniques et premières réflexions

La fabrication additive, plus couramment appelée impression 3D, est abordée depuis maintenant plusieurs années dans le domaine de la médecine...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Phénomènes d’usures par frottement au sein des dispositifs médicaux… En toute simplicité

Pascale Corne a réalisé une thèse d’université sur les mécanismes d’usures au sein des connexions implantaires co-dirigée par Jean Geringer,...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Usure abrasive à trois corps ou « Abrasion »

L’usure est la détérioration que produit l’usage. Au niveau des tissus dentaires, c’est une manifestation physiologique, cumulative et irréversible qui...