Les couronnes tout céramique – Partie 1 – Couronne monolithique ou stratifiée ?

  • Par
  • Publié le . Paru dans Biomatériaux Cliniques n°2 - 30 octobre 2019 (page 22-30)
Information dentaire
Il existe aujourd’hui plusieurs matériaux et techniques permettant au praticien de réaliser des couronnes tout céramique. Bien que l’indication des restaurations périphériques soit de plus en plus limitée pour des raisons d’économie tissulaire, cette thérapeutique reste indiquée en cas de remplacement de couronnes défectueuses. Une connaissance des matériaux, des techniques et de la mise en œuvre des céramiques permet de limiter considérablement les échecs. Faut-il réaliser une couronne monolithique ou une couronne stratifiée ? Quel matériau choisir entre une vitrocéramique renforcée ou une céramique polycristalline (zircone) ? La méthode artisanale de mise en forme du disilicate de lithium a-t-elle toujours sa place face aux avancées du numérique ?

Il existe aujourd’hui plusieurs matériaux et techniques permettant au praticien de réaliser des couronnes tout céramique. Bien que l’indication des restaurations périphériques soit de plus en plus limitée pour des raisons d’économie tissulaire, cette thérapeutique reste indiquée en cas de remplacement de couronnes défectueuses. Une connaissance des matériaux, des techniques et de la mise en œuvre des céramiques permet de limiter considérablement les échecs. Faut-il réaliser une couronne monolithique ou une couronne stratifiée ? Quel matériau choisir entre une vitrocéramique renforcée ou une céramique polycristalline (zircone) ? La méthode artisanale de mise en forme du disilicate de lithium a-t-elle toujours sa place face aux avancées du numérique ?

La généralisation du principe d’économie tissulaire ainsi que les avancées majeures dans le domaine de l’adhésion ont très largement contribué à réduire les indications de la couronne périphérique [1, 2]. Cependant, ce type de restauration reste indiqué sur les dents pulpées et dépulpées, notamment dans le cas de remplacement de couronnes défectueuses.

Les avancées technologiques en termes de biomatériaux ont permis d’offrir aux praticiens des céramiques aux propriétés optiques, mécaniques et de biocompatibilité de plus en plus performantes. Mais la multiplicité des matériaux (vitrocéramiques ou céramiques denses), des techniques (monolithique ou stratifiée) et des méthodes de mise en forme (artisanale ou conception et fabrication assistée par ordinateur) rend le choix du praticien complexe. A ces paramètres techniques s’ajoutent des paramètres cliniques tels que la nature et la couleur du support, l’espace prothétique disponible (en occlusal, en proximal et en vestibulaire), ainsi que les impératifs esthétiques et mécaniques de la restauration. En effet, il n’existe pas de matériau idéal, utilisable dans toutes les situations cliniques…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Adhésif à base de protéines de moule  : Fonctionnement, application et perspectives en chirurgie dentaire

Le monde du vivant possède plus de quatre milliards d’années d’expérience dans la résolution de problèmes, par nécessité et pour...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Le Polyétheréthercétone ou PEEK : matériau de demain en odontologie ? #1

Le polyétheréthercétone (en anglais Polyetherether­ketone) ou PEEK est un poly(oxy-1,4-phénylène-oxy-1,4-phénylènecarbonyl-1,4-phénylène). Cette dénomination rébarbative correspond tout simplement à un polymère aromatique...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Les antibiotiques en odontologie, bon usage et antibiorésistance… En toute simplicité

Spécialiste qualifiée en chirurgie orale, Julie Guillet est MCU-PH à la faculté d’odontologie de Nancy, responsable du département de chirurgie...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Analyse par éléments finis : point méthodologique

La Méthode des éléments finis (MEF) est une méthode numérique permettant d’approcher la solution d’un problème d’ingénierie complexe (en général...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Les verres bioactifs : des propriétés aux applications cliniques en dentisterie restauratrice et en endodontie

Les verres bioactifs (Bioactive glasses, BAG), comme leur nom l’indique, font partie des matériaux dits « bioactifs ». Depuis leur découverte en...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Le nano-assemblage, parce qu’une image vaut mille mots…

Cette rubrique se propose de présenter à chaque numéro un schéma, un graphique, une vue microscopique… pour expliquer certains comportements des...