Les CVI à haute viscosité

  • Par
  • Publié le . Paru dans Biomatériaux Cliniques n°1 - 15 mars 2017 (page 32-40)
Information dentaire
Les CVI-HV conjuguent un ensemble de caractéristiques intéressantes en termes de résistance mécanique, préservation tissulaire, esthétique, biocompatibilité et mise en œuvre. Les dernières formulations, encore plus performantes, permettent d’élargir leur champ d’utilisation. Le but de cet article est de détailler les indications cliniques de ces nouvelles formulations, de lister les CVI-HV du marché, de relater les données de la littérature sur leur longévité et de présenter des cas cliniques.
Initialement, les CVI-HV sont indiqués : sur les dents temporaires dans les situations de classes I, II, III et V, représentant une sérieuse alternative à l’amalgame ; chez les patients âgés et à besoins spécifiques ; sur les dents permanentes dans les situations de classe V et classe III, en restauration transitoire. Aujourd’hui, l’Equia® Forte (GC) et le KetacTM Universal (3M) sont également recommandés par les fabricants en restauration « définitive » sur les dents permanentes pour les cavités de classe I et les « petites » cavités de classe II.
Les études cliniques sur dents permanentes rapportent de hauts taux de survie pour des restaurations de classe I et de classe II, excepté en cas de larges cavités de classe II ou de cavités multifaces. Celles sur dents temporaires font état d’un taux de succès comparable à celui de la technique ART (éviction manuelle, puis CVI-HV), comparée aux traitements conventionnels (instrumentation rotative, puis résine composite ou amalgame).
Cette dernière génération de CVI-HV se révèle ainsi prometteuse.

Partie 2 - Applications cliniques

Les CVI-HV conjuguent un ensemble de caractéristiques intéressantes : résistance mécanique, préservation tissulaire, esthétique satisfaisante, biocompatibilité accrue, bioactivité et coût maîtrisé. De plus, ils s’accommodent aux situations cliniques délicates – cavité non parfaitement isolable ou patients difficiles (jeunes enfants, personnes âgées ou handicapées) –et leur mise en œuvre simple permet leur utilisation par des praticiens peu expérimentés dans le collage de résines composites. Tous leurs avantages laissent à penser qu’ils constitueraient une alternative sérieuse aux amalgames, voire aux résines composites dans certaines situations (en particulier quand l’esthétique n’est pas primordiale). Les dernières formulations permettent d’encore améliorer leurs propriétés, élargissant notablement leur champ d’utilisation.

Dans cette seconde partie, nous centrerons nos propos sur les indications de ces dernières familles, adossés sur les données de la littérature, en précisant exactement les configurations cliniques s’y prêtant, en listant les biomatériaux commercialisés et en exemplifiant l’ensemble par des cas cliniques.

Indications cliniques

Indications générales

Initialement et de manière générale, les CVI-HV sont indiqués :

– sur les dents temporaires dans les situations de classes I, II, III et V [1], représentant aujourd’hui une sérieuse alternative à l’amalgame [2, 3] ;

– chez les patients âgés et à besoins spécifiques [4, 5, 6] où leur manipulation pratique est intéressante ;

– sur les dents permanentes dans les situations de classe V et de classe III, en restauration transitoire ou « semi-permanente ».

Plus récemment, deux CVI-HV nouvellement introduits (Equia® Forte [7, 8] de GC et KetacTM Universal de 3M) offrent un champ d’indication étonnamment élargi sur les dents permanentes, les fabricants les recommandant également pour :

-…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Matériaux à empreinte élastiques : les silicones par addition

Appelés également vinylpolysiloxanes (VPS), les silicones par addition sont les matériaux les plus utilisés dans l’élaboration d’empreinte élastique pour prothèse...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés What is ABRZ?

Definition of ABRZ The Acid Base Resistant Zone (ABRZ)1 is firstly reported [1] in 2004 as a part of the microstructure observed...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Understanding caries as a non-communicable disease current concepts of etiology and pathogenesis

Professeur à la Faculté de Sciences médicales de l’Université de Talca au Chili, Rodriguo Giacaman est un expert international en...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Overlay en composite réalisé par impression 3D : un des premiers cas cliniques et premières réflexions

La fabrication additive, plus couramment appelée impression 3D, est abordée depuis maintenant plusieurs années dans le domaine de la médecine...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Phénomènes d’usures par frottement au sein des dispositifs médicaux… En toute simplicité

Pascale Corne a réalisé une thèse d’université sur les mécanismes d’usures au sein des connexions implantaires co-dirigée par Jean Geringer,...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Usure abrasive à trois corps ou « Abrasion »

L’usure est la détérioration que produit l’usage. Au niveau des tissus dentaires, c’est une manifestation physiologique, cumulative et irréversible qui...