Les hypominéralisations molaires-incisives. Diagnostic et prise en charge adaptée

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire (page 136-142)
Information dentaire

Parmi la pléiade d’anomalies de structure que peut rencontrer le praticien, l’hypominéralisation molaire-incisive ou MIH s’avère être la plus fréquente. Elle est en progression constante, et peut causer d’importants préjudices tissulaires en l’absence de diagnostic et de prise en charge précoces.

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Bridge collé cantilever : pour une optimisation muco-gingivale de l’intégration esthétique

Le bridge collé cantilever représente une thérapeutique de choix dans le cadre de la prise en charge de l’édentement unitaire...
Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés La prophylaxie dentaire individuelle. Facile et accessible

Plus d’un an après les premiers confinements, les praticiens font face aux conséquences de la pandémie de Covid-19 sur la...