Les latérognathies mandibulaires

  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste (page 37)
Information dentaire

Les latéromandibulies (à préférer à « latérognathies mandibulaires ») touchent autant les femmes que les hommes, mais les femmes sont plus nombreuses à recourir à une correction. La majorité des latéromandibulies sont à gauche et sont associées à des promandibulies et des hyperdivergences. La dissymétrie peut intéresser l’ensemble du corps (rachis…).

Cette dysmorphose serait apparue avec la station bipède. Différentes hypothèses sont émises :
• Hérédité ?
• Évolution d’une latéroposition mandibulaire (mais dans ce cas, pourquoi trouve-t-on encore des latéropositions chez l’adulte ?) ?
• Lien avec les grandes dimensions du crâne et du cerveau côté droit ? Avec le développement déséquilibré des crêtes neurales ?
• Lien avec les forceps, ventouse, spatules (la prématurité pourrait, au contraire, être un facteur protecteur) ? Avec la position du bébé dans le ventre de la maman ? Avec la taille de son bassin ?
• Lien avec les fonctions ? Avec les troubles de la vision ?
• Lien avec les traumas ?
 
Les traitements précoces ou très précoces visent la correction de la ventilation (expansion) et de la mastication (alimentions dure, pistes de guidages, meulages, guides de croissances…). M.J. Deshayes met en garde : ne jamais utiliser de propulseurs avant d’avoir corrigé le sens transversal, sous peine de voir apparaître des dissymétries.
 
Le traitement ortho-chirurgical (ostéotomies généralement bi-maxillaires) permet d’améliorer sans toujours normaliser. Des cales d’engrènement peuvent aider le chirurgien à trouver l’occlusion idéale lors de l’intervention. Les petites latéromandibulies initiales sont les plus proches de la normalité à l’issue de la chirurgie. La correction de l’angle bi-commissural est maîtrisée sans être optimale. La difficulté reste l’horizontalisation du plan bi-goniaque, qui n’est corrigé qu’à 45 %. La chirurgie du rebord mandibulaire…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Thèmes abordés

Sur le même sujet

ODF

Article réservé à nos abonnés L’assemblage collé en orthodontie (Partie 2) : Adhésion à l’émail

Depuis les travaux de Buonocore, suivis de ceux de Newman et Miura, puis l’introduction de la technique du mordançage acide...
Biomatériaux ODF

Article réservé à nos abonnés L’assemblage collé en orthodontie (partie 1) : définition et données actuelles

Les travaux de Buonocore en 1955, puis ceux de Bowen en 1965 ont ouvert la voie du collage d’attaches orthodontiques...
ODF

Article réservé à nos abonnés Gestion de la « période de contention » chez l’adulte

Ne pas confondre dispositif de maintien et période de contention Le dispositif de maintien est la pièce maîtresse de la...
ODF

Article réservé à nos abonnés Recommandations sur la contention

Hétérogénéité des pratiques [2] Les pratiques sont nombreuses et variées. En effet, la gouttière thermoformée est plébiscitée et utilisée au...
ODF

Article réservé à nos abonnés Spécificités de la contention en cas de parodontite

Les parodontites sont des pathologies d’origine bactérienne, aggravées par de nombreux facteurs (tabac, génétique, hygiène…) [1] et conduisant à une...
ODF

Article réservé à nos abonnés Approches multiples et variées pour contenir l’espace des incisives latérales absentes

Paramètres particuliers à prendre en compte Voici quelques aspects importants de la contention dans les cas d’agénésie des incisives latérales...