Les matériaux polymères – Partie 3

  • Publié le . Paru dans Biomatériaux Cliniques n°1 - 15 mars 2019 (page 58-62)
Information dentaire
Afin d’appréhender les propriétés des matériaux polymères et d’améliorer leur utilisation comme biomatériaux dentaires, il est nécessaire de comprendre leur organisation à l’état solide. Après une brève description des solides moléculaires que représentent les matériaux polymères, cet article pointe certaines de leurs propriétés et leur importance lors de l’utilisation dans le milieu buccal.

Organisation de l’état solide et propriétés

Les matériaux polymères sont des solides moléculaires, c’est-à-dire des solides constitués de molécules (macromolécules dans le cas des polymères) dont les atomes sont liés par des liaisons covalentes fortes, et où la cohésion moléculaire est assurée par des interactions faibles. Ce sont ces interactions faibles qui confèrent aux matériaux polymères des propriétés mécaniques et thermiques inférieures à celles des métaux et des céramiques. Les solides moléculaires possèdent également une densité et une dureté plus faibles.

L’organisation de l’état solide des matériaux polymères est étroitement liée aux structures et conformations macromoléculaires, et a une influence majeure sur leurs propriétés [1].

Cet article donne tout d’abord un aperçu des structures conformationnelles et morphologiques possibles. Puis certaines propriétés des matériaux polymères sont présentées, avec des exemples de leur impact lors de l’utilisation dans le milieu buccal.

Organisation de l’état solide

Structure conformationnelle

1. Représentation schématique de structure conformationnelle de séquences macromoléculaires : zigzag planaire (a), hélicoïdale (b), pelote (c).

La conformation d’une macromolécule est l’arrangement spatial de ses unités répétitives. En solution ou à l’état liquide visqueux, celle-ci dépend, entre autres, de la possibilité de rotations autour des liaisons simples présentes dans la chaîne macromoléculaire, de la présence de groupements latéraux, de ramifications ou de points de réticulation, des interactions secondaires qui peuvent s’établir entre les unités monomères [2]. Il y a donc une infinité de conformations possibles avec cependant une probabilité variable. Lors de la solidification, les macromolécules présentant une régularité des enchaînements et des configurations peuvent adopter une…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Le choix des dents prothétiques : un enjeu pour le praticien

Les dents en céramique ont longtemps constitué le gold standard en prothèse amovible. Historiquement le plus ancien, ce matériau alliait...
Biomatériaux Prothèse

Article réservé à nos abonnés Les alternatives au cobalt-chrome en prothèse amovible partielle

Les alliages de cobalt-chrome (Co-Cr) ont une place prépondérante au sein de notre pratique, tant en prothèse fixée qu’amovible. Leurs...
Biomatériaux Prothèse

Article réservé à nos abonnés Analyse de l’exactitude de l’usinage des châssis métalliques en titane conçus à l’aide du logiciel Circle-CAD

La prothèse partielle est l’une des plus anciennes thérapeutiques prothétiques. à la fin du XIXe siècle et au début du...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Réparer : une option sous-utilisée !

Cette dent a été traitée trois ans plus tôt avec une thérapeutique de maintien de la vitalité pulpaire (VPT) (proximité...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Le Microscope Électronique à Balayage (MEB)

Méthodes de caractérisation Le microscope électronique à balayage (MEB) fait partie des techniques d’analyse observationnelle. Il est fréquemment utilisé dans...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Le relargage de bisphénol A et de divers monomères en orthodontie

La cavité buccale est un environnement complexe et agressif et bien que les matériaux que nous plaçons en bouche doivent...