• Écrit par

Les prescriptions antibiotiques en OCE

Télécharger la formation
Information dentaire

La Revue

L'hebdo de la médecine bucco-dentaire
44 numéros par an

Abonnez-vous

La prescription antibiotique doit être décidée en fonction du risque présumé du patient de développer une infection. Chaque patient présente un risque infectieux qui lui est propre. Des groupes à risque ont été déterminés selon le patient, les actes bucco-dentaires et le risque de survenue de bactériémies [1].
En médecine bucco-dentaire, les antibiotiques sont réservés à des situations peu fréquentes. Le traitement étiologique d’un foyer infectieux est le plus souvent non médicamenteux. L’antibiothérapie curative consiste en l’administration d’antibiotique(s) par voie systémique dans l’objectif de traiter une infection. Une antibioprophylaxie est mise en place pour prévenir le risque infectieux dans des cas particuliers.

Définition

Qu’est-ce qu’un foyer infectieux en odontologie conservatrice-endodontie (OCE) ?
Une dent cariée vitale n’est pas un foyer infectieux bucco-dentaire. En l’absence d’effraction pulpaire, le soin d’une dent vitale n’induit pas de bactériémie. À l’inverse, une dent nécrosée ou traitée endodontiquement peut être à l’origine d’une infection locale ou d’une bactériémie.

Quelles molécules ?

Le choix de la molécule se fait en fonction de la flore la plus probablement impliquée dans l’infection concernée.
L’amoxicilline sera l’antibiotique de choix dans les infections endodontiques, car elle a un large spectre, une toxicité faible et une bonne pharmacocinétique. La posologie recommandée est de 50 à 100 mg/kg/j, pendant 7 jours [2].
L’association…

Les commentaires sont fermés.