Les systèmes adhésifs amélo-dentinaires avec mordançage préalable et rinçage

  • Par
  • Publié le . Paru dans Biomatériaux Cliniques n°2 - 30 septembre 2016 (page 26-36)
Information dentaire
L’un des enjeux de la dentisterie restauratrice est de recréer le scellement périphérique de l’émail et de la dentine grâce au matériau de restauration. Dans ce but, le concept de la dentisterie adhésive permet d’avoir une attitude conservatrice durant la préparation et entraîne une meilleure distribution des contraintes au niveau de l’interface avec même un renforcement des structures dentaires. Les composites utilisés lors des restaurations n’ayant pas de potentiel d’adhésion, l’emploi d’un système amélo-dentinaire s’impose.

Le praticien a le choix entre plusieurs principes de systèmes adhésifs : les systèmes adhésifs précédés d’un mordançage à l’acide phosphorique, les systèmes adhésifs auto-mordançants et les systèmes adhésifs dits universels développés plus récemment.
Les premiers utilisent classiquement comme agent de mordançage un gel d’acide orthophosphorique à des concentrations comprises entre 30 et 40 %. Il est appliqué pendant le temps requis sur les tissus dentaires, puis rincé à l’eau avant l’utilisation des constituants du système adhésif : primaire (« primer » en anglais) et résine. On les appelle les systèmes mordançage/rinçage (MR).
Dans les systèmes adhésifs dits auto-mordançants, l’utilisation du primaire comprenant des monomères de résine, acides et hydrophiles, permet de combiner l’étape de mordançage à celle du conditionnement du substrat déminéralisé. On les appelle les systèmes auto-mordançants (SAM). L’application de la résine adhésive peut s’effectuer après celle du primaire (système auto-mordançant en deux temps d’application) ou se faire simultanément (système auto-mordançant à un seul temps d’application).
Les adhésifs dits universels peuvent être utilisés avec un protocole d’adhésif à mordançage préalable ou un protocole d’auto-mordançant. Leur avantage vient du fait qu’un adhésif qui peut être appliqué selon les deux protocoles permet au praticien de décider, en fonction du cas clinique, de la cavité réalisée, du type de matériau de restauration qui sera utilisé, etc., comment il va conditionner les tissus dentaires pour obtenir un résultat optimal. Nous verrons que ces systèmes présentent un potentiel d’adhésion aux matériaux prothétiques.
Ce chapitre traitera des systèmes adhésifs précédés d’un mordançage préalable. Les autres systèmes seront traités ultérieurement.

Mise au point du concept
L’adhésion des biomatériaux à la surface dentaire…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Matériaux à empreinte élastiques : les silicones par addition

Appelés également vinylpolysiloxanes (VPS), les silicones par addition sont les matériaux les plus utilisés dans l’élaboration d’empreinte élastique pour prothèse...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés What is ABRZ?

Definition of ABRZ The Acid Base Resistant Zone (ABRZ)1 is firstly reported [1] in 2004 as a part of the microstructure observed...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Understanding caries as a non-communicable disease current concepts of etiology and pathogenesis

Professeur à la Faculté de Sciences médicales de l’Université de Talca au Chili, Rodriguo Giacaman est un expert international en...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Overlay en composite réalisé par impression 3D : un des premiers cas cliniques et premières réflexions

La fabrication additive, plus couramment appelée impression 3D, est abordée depuis maintenant plusieurs années dans le domaine de la médecine...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Phénomènes d’usures par frottement au sein des dispositifs médicaux… En toute simplicité

Pascale Corne a réalisé une thèse d’université sur les mécanismes d’usures au sein des connexions implantaires co-dirigée par Jean Geringer,...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Usure abrasive à trois corps ou « Abrasion »

L’usure est la détérioration que produit l’usage. Au niveau des tissus dentaires, c’est une manifestation physiologique, cumulative et irréversible qui...