Les verrues, de petites tumeurs ?

  • Par
  • Publié le . Paru dans Profession Assistant(e) Dentaire
Information dentaire
Oui, la verrue est bien une petite tumeur bénigne de la peau, d’origine virale. Comme nous l’indiquions dans le numéro de janvier-février de Profession Assistant(e) Dentaire consacré à la microbiologie, les virus sont des micro-organismes à l’origine de pathologies humaines plus ou moins graves.

ans le cas des verrues, c’est un des cinquante papillomavirus (HPV 1, 2,… 50) aujourd’hui identifiés qui colonise la partie superficielle de la peau ou d’une muqueuse et provoque cette petite tumeur bénigne si caractéristique.
Même si une petite plaie superficielle peut favoriser l’entrée du virus, comme pour toutes les affections virales, c’est l’immunité individuelle qui joue un rôle important dans l’implantation et le développement d’une verrue.
 

Comment contracte-t-on une verrue ?

Les maladies humaines affectant l’immunité (maladies virales, fongiques ou bactériennes par exemple) peuvent être, dans un second temps, à l’origine de l’apparition d’une verrue. En effet, momentanément immunodéprimé, l’individu ne peut plus se défendre spécifiquement et la verrue prolifère.
Chez l’enfant, la contamination se fait le plus souvent par contact au niveau des pieds (verrues plantaires), souvent dans des lieux humides fréquentés par un public nombreux tels qu’une piscine ou une salle de sport. Le soin des petites plaies superficielles, le port de chaussons adaptés, évitant le contact avec les sols humides, et une hygiène rigoureuse diminuent donc fortement les risques de contamination.
Chez l’adulte, aux vecteurs de contaminations précédemment décrits, s’ajoutent les risques d’atteintes génitales. La verrue identifiée dans la muqueuse est désignée par le nom de condylome ; elle appartient à la famille des maladies sexuellement transmissibles (MST), et il convient de s’en protéger comme de toute MST.
 

Plusieurs formes de verrues

La verrue peut s’implanter à différents endroits du corps et prendre des formes diverses :
– verrue des plantes de pieds et des paumes des mains ;
– verrue vulgaire et papillome verruqueux. Celle-ci se développe principalement sur le visage, les genoux, le dos des mains ou dans le cuir chevelu ;
– verrue plane. Elle se trouve dans les sites décrits précédemment mais, de couleur…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Dermatologie buccale

Article réservé à nos abonnés L’algie gingivale est bien un signe d’alerte à ne pas négliger !

Anamnèse Une patiente de 71 ans est adressée par son médecin généraliste pour une inflammation gingivale diffuse symptomatique. L’entretien médical...
Dermatologie buccale

Article réservé à nos abonnés Métastases gingivales : l’examen anatomopathologique est déterminant !

CAS 1 Motif de la consultation Étudiante de 21 ans, venue consulter pour l’apparition d’une lésion de la gencive mandibulaire...
Dermatologie buccale

Article réservé à nos abonnés Lésions palatines atypiques

CAS 1 Motif de la consultation Patient de 90 ans adressé par son chirurgien-dentiste traitant pour une lésion palatine d’apparition...
Dermatologie buccale

Article réservé à nos abonnés À propos de douleurs linguales atypiques

Rubrique coordonnée par Guy Princ 1. Au vu de l’anamnèse et de l’examen clinique, quel(s) diagnostic(s) vous semble(nt) le(s) plus probable(s)...
Dermatologie buccale

Article réservé à nos abonnés Les ulcérations peuvent être d’origine infectieuse, inflammatoire, traumatique ou tumorale

CAS 1 Motif de la consultation Étudiante de 23 ans, venue consulter pour l’apparition d’une lésion douloureuse sur la langue....
Dermatologie buccale

Article réservé à nos abonnés Gingivite à plasmocytes : entité pathologique ou inflammation gingivale réactionnelle non spécifique ?

Anamnèse/Histoire de la maladie Une patiente de 34 ans est adressée en consultation parodontale en février 2023 dans l’Unité de...