Modifier la DVO : pourquoi, quand, comment ?

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°2 - 15 avril 2020 (page 112-126)

32. Vue occlusale des facettes palatines deux semaines après collage.

Information dentaire
  1. Pourquoi modifier la DVO ?
  2. Quand modifier la DVO ?
  3. Comment modifier la DVO ?

La dimension verticale d’occlusion (DVO) est la hauteur de l’étage inférieur de la face mesurée entre deux repères (par exemple : point sous-nasal et gnathion) lorsque les arcades sont en occlusion d’intercuspidie maximale (OIM) [1].

Dans le passé, il a longtemps été véhiculé que modifier la DVO pouvait être traumatogène pour les composants de l’appareil manducateur [2]. Beaucoup d’auteurs, tel Dawson, ont largement diffusé l’idée que la DVO ne devait pas varier [3]. Puis, d’autres travaux ont montré que l’augmentation de la DVO ne présentait que peu de danger [4]. Les études de Carlsson et Hellsing ont finalement démontré, chez un patient denté, une adaptabilité très importante de l’appareil manducateur à de brusques variations de la DVO [5,6].

Ce thème de la modification de la DVO est donc sujet à des controverses anciennes et parfois persistantes. Pour certains praticiens, c’est aussi un sujet présentant des zones d’ombre ou des aspects trop complexes, si bien qu’ils préfèrent parfois déléguer la prise en charge de certains patients.

Le but de cet article est de clarifier les raisons pouvant conduire à modifier la DVO, d’identifier les situations où cette modification est nécessaire et de présenter les points clés de sa mise en œuvre.

Pourquoi ?

Restaurer l’harmonie du visage

Une altération de la DVO peut avoir des répercussions au niveau de la morphologie du visage et en perturber l’harmonie [7]. En effet, cette altération a un impact sur la position de la mandibule, impliquant des répercussions au niveau des tissus mous et donc sur l’esthétique du patient [8] (fig. 1 à 6). Dans le cas d’une perte de DVO importante, le visage est fréquemment marqué par un déséquilibre dans l’harmonie des différents étages de la face à cause de l’étage inférieur diminué. Les rides et les plis faciaux sont souvent accentués, les lèvres plus minces et des perlèches commissurales peuvent…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Occlusodontologie

Article réservé à nos abonnés Contrôle de l’occlusion au quotidien : méthode traditionnelle et apport du numérique

Séance CNO Responsable scientifique : Mickaël Cotelle Intervenants : Nicolas Chateau, Ahmed Rabiey Méthode traditionnelle La gestion de l’occlusion, nécessaire pour garantir...
Occlusodontologie

Article réservé à nos abonnés Les DTM : comment ne pas passer à côté ?

Les dysfonctionnements temporo-mandibulaires (DTM) peuvent être définis comme des myo-arthro-pathies du système stomatognathique, parmi lesquels on distingue les DTM algiques...
Occlusodontologie

Article réservé à nos abonnés La Dimension Verticale d’Occlusion en 2023 : cadre décisionnel

La Dimension Verticale d’Occlusion (DVO) représente la hauteur de la partie inférieure du visage, le mouvement de fermeture étant stoppé...
Occlusodontologie

Article réservé à nos abonnés Les vrais critères de choix de la Dimension Verticale d’Occlusion thérapeutique : applications cliniques

À travers trois situations cliniques différentes, illustrées par une anamnèse, des examens cliniques et radiologiques, une réflexion est engagée pour...
Occlusodontologie

Article réservé à nos abonnés Contrôle orthodontique de la Dimension Verticale d’Occlusion chez l’adulte présentant une béance antérieure

Étiologie de la béance antérieure Dans la littérature, les classifications étiologiques de la béance occlusale antérieure sont variables en fonction...
Occlusodontologie

Article réservé à nos abonnés La dimension verticale en prothèse complète : approches conventionnelles et innovantes

Déterminer et enregistrer la Dimension Verticale d’Occlusion est encore aujourd’hui un élément essentiel dans les réhabilitations complètes. Le résultat obtenu...