Obésité et santé bucco-dentaire, un défi d’actualité

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°3 - 15 septembre 2023 (page 65-71)
Information dentaire
Nous faisons face aujourd’hui à une véritable épidémie d’obésité. En 50 ans, son incidence a triplé à l’échelle mondiale et touche des populations de plus en plus jeunes. Or des découvertes scientifiques récentes laissent penser qu’il pourrait y avoir une relation étroite entre l’obésité et une altération de la santé orale. Par son action pro-inflammatoire, le tissu adipeux en excès peut altérer la qualité et la quantité de la salive et augmenter la prévalence et la sévérité des maladies parodontales. Cette action sur la salive, combinée à une mauvaise hygiène alimentaire du patient obèse, favorise la survenue de caries et d’érosions dentaires. Face à ce problème de santé publique majeur, il existe un intérêt croissant pour élargir le rôle des professionnels de la santé bucco-dentaire dans la prévention et la gestion de l’obésité.

MOTS-CLÉS : Obésité, santé orale, parodontite, lésion carieuse

L’obésité, définie par un indice de masse corporelle (IMC) ≥ 30 kg/m2, est une maladie inflammatoire chronique complexe et multifactorielle caractérisée par un dépôt excessif de graisse dans le tissu adipeux. Selon l’OMS, depuis 1975, le nombre de cas d’obésité a presque triplé à l’échelle planétaire [1]. En 2020, près d’un Français sur deux était en surpoids, tandis que 17 % étaient obèses [2]. Or l’obésité est responsable d’une haute mortalité à l’échelle mondiale et est un facteur de risque majeur pour de nombreuses maladies, dont les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2 et certains cancers [1]. Son impact sur la santé des populations et son coût économique et social sont donc considérables. Ces deux dernières décennies, de nombreuses études ont montré que l’obésité pouvait aussi être incriminée dans la détérioration de la santé bucco-dentaire [3] (fig. 1 à 7).

Impact de l’obésité sur la santé orale

Effet de l’obésité sur la salive

La salive fournit un environnement fluide à l’écosystème buccal. Elle hydrate, initie la digestion, aide à la déglutition et protège les surfaces dentaires et les muqueuses contre les attaques biologiques, mécaniques et chimiques. Une sécrétion salivaire qualitative et quantitative est donc essentielle à la santé orale. Or, des études ont mis en évidence une diminution significative de la salive stimulée chez l’adolescent et l’adulte obèses [4-7]. La quantité de salive stimulée diminuerait même de façon proportionnelle à l’augmentation de l’IMC [5]. L’activité sécrétoire des glandes salivaires pourrait donc être altérée par l’augmentation du poids corporel chez l’adulte et l’adolescent.

En revanche, chez les enfants de moins de 10 ans, la sécrétion salivaire paraît moins…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Santé publique

Article réservé à nos abonnés Violences faites aux femmes, Guide pratique pour le chirurgien-dentiste

  L’article 51 de la loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes énonce que...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Le cobalt-chrome : un danger contemporain ?

Comme toute discipline, l’odontologie a su évoluer au gré des progrès, des recherches et des normes. À l’heure du biomimétisme,...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Prise en charge d’un enfant porteur de troubles du spectre autistique au cabinet dentaire

La prise en charge des patients en situation de handicap au cabinet dentaire peut se révéler complexe. Bienveillance, maîtrise technique...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Quatre questions pour améliorer la prise en charge des patients en situation de handicap au cabinet dentaire

Malgré le droit, près d’un demi-million de personnes en situation de handicap n’auraient pas suffisamment, voire pas du tout accès...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Traitement contemporain d’une situation d’usure érosive

Les patients atteints d’usure érosive (de nature chimique) consultent de manière quasi exponentielle au sein des cabinets avec des degrés...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Des probiotiques pour lutter contre les maladies parodontales ?

Pour les maladies parodontales, qui sont des maladies inflammatoires chroniques d’origine bactérienne, l’utilisation de probiotiques pourrait sembler intéressante. Depuis maintenant quelques années, les micro-organismes...