Occlusion et bruxismes

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°1 - 5 mars 2020 (page 8-17)

1 et 2. Patiente de 60 ans avec bruxisme du sommeil installé depuis de nombreuses années. Usures attritionnelles générales avec lésions érosives associées.

Information dentaire

Le bruxisme est souvent et trop rapidement associé à des usures dentaires pouvant entraîner des modifications des relations occlusales. En réalité, restreindre le bruxisme à des perturbations occlusales est très limitatif. La compréhension des étiologies des bruxismes (bruxisme du sommeil et bruxisme de l’éveil) permet d’en envisager l’étendue. Les idées anciennes sur le bruxisme étaient limitées aux aspects dentaires ; aujourd’hui, l’ouverture nécessaire vers d’autres spécialités médicales est démontrée par de nombreuses recherches pour l’orientation vers une prise en charge globale. Cependant, associées à ce cadre général, les restaurations dentaires ont leur place pour réparer un préjudice fonctionnel et esthétique quand l’indication est posée.

Dans une revue traitant de différents aspects de l’occlusion dentaire, il semble normal d’évoquer les modifications des morphologies dentaires au cours du temps, avec leurs conséquences sur les relations maxillo-mandibulaires. Le bruxisme est trop souvent incriminé dans l’altération des structures dentaires et, histo­riquement, a donné lieu à des diagnostics trop rapides et erronés qui ont conduit à des thérapeutiques simplement mécaniques et très invasives qui, certes, rétablissaient temporairement des rapports occlusaux fonctionnels, mais ne tenaient absolument pas compte des causes.

Ces traitements, limités à la seule analyse des dommages occlusaux, ont été pour la plupart suivis d’échecs pour leurs auteurs… et pour les patients. La prise en compte des aspects multiples des bruxismes du sommeil (BS) ou de l’éveil (BE) est indispensable pour envisager les traitements occlusaux avec leurs conséquences esthétique et fonctionnelle, et doit être étayée par la compréhension des étiologies des bruxismes.

Étiologies des bruxismes

Si l’étiologie du bruxisme n’est pas formellement identifiée, il y a cependant un consensus pour lui attribuer des causes multifactorielles [1]. Pendant longtemps, on a privilégié les facteurs occlusaux [2], pensant que les interférences occlusales jouaient le rôle de zone gâchette pour provoquer les diverses formes du bruxisme. Puis Rugh [3] a montré, en créant des interférences expérimentales, que le rôle des malocclusions dentaires était secondaire dans l’étiologie du bruxisme et que les corrections occlusales ne modifiaient pas les épisodes parafonctionnels.

Plus récemment, des études ont montré les mêmes pourcentages de bruxisme en présence ou en l’absence d’interférences occlusales [4].

Les facteurs anatomiques et morphologiques ont aussi souvent été avancés comme facteurs étiologiques du bruxisme du sommeil. En réalité, on ne trouve pas de corrélation…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Occlusodontologie

Article réservé à nos abonnés À propos de la Relation Centrée

Le principe Nous devons reconnaître que certains patients présentent cliniquement une instabilité mandibulaire par instabilité de l’Occlusion d’Intercuspidie Maximale (OIM)...
Occlusodontologie

Article réservé à nos abonnés Diagnostic occlusal

Le diagnostic de la pathologie des articulations temporo-mandibulaires (les dyskinésies dento-articulaires, DDA) est un prérequis indispensable à toute thérapeutique médicale....
Occlusodontologie

Article réservé à nos abonnés Posture et occlusodontie fonctionnelle

Le système postural par ses nombreux capteurs et leurs interconnexions est d’une grande complexité, ce qui rend délicates la compréhension...
Occlusodontologie

Article réservé à nos abonnés Les DDA et proposition thérapeutique du composite-up

Les dyskinésies dento-articulaires (DDA) sont des troubles du cycle de mastication, majoritairement liés à des anomalies morphologiques des tables occlusales...
Occlusodontologie

Article réservé à nos abonnés Système CEREC et occlusodontie fonctionnelle : gestion des cas de faible étendue

Le système CEREC, depuis les années 1980 [1], s’est démarqué par sa particularité de permettre au patient de recevoir une...
Implantologie Occlusodontologie

Article réservé à nos abonnés Implantologie et principes de l’occlusion fonctionnelle

L’implantologie domine au sein de l’arsenal prothétique moderne, le nombre de patients éligibles s’étend et, dès lors que la mobilité...