Optimiser la prise d’empreinte optique en CFAO

  • Par
  • Publié le . Paru dans Biomatériaux Cliniques n°1 - 15 mars 2020
Information dentaire
La CFAO est aujourd’hui au cœur de l’évolution du cabinet dentaire. Celle-ci repose, le plus souvent, sur la réalisation d’une empreinte optique à l’aide d’une caméra intra-buccale. L’acquisition rapide et précise des préparations en bouche, nécessaires à la réalisation de l’élément prothétique constitue un challenge pour le praticien novice. La mauvaise détermination des limites de préparation et la dispersion de données liée à l’imperfection de la préparation peuvent, en effet, être observées.
La forme de la préparation doit donc respecter des impératifs qui découlent, bien entendu de la perte de substance initiale, du matériau restaurateur choisi, mais aussi des limites technologiques du système d’acquisition optique.
L’avènement de la dentisterie adhésive et du concept biomimétique a permis de se détacher des formes de préparation rétentives conventionnelles pour s’orienter vers des principes de taille peu invasifs et optimisés.
Nous aborderons dans cet article l’importance de la forme de la préparation et de la finition de l’état de surface nécessaire à la réalisation d’une empreinte optique de qualité.

Partie 1 - Faut-il adapter ses préparations dentaires pour faciliter la prise d’empreinte optique ?

En CFAO directe et semi-directe, l’acquisition des données est réalisée directement au fauteuil par un scanner intra-oral. Les différents systèmes d’empreinte optique actuels fonctionnent par projection de lumière. La déformation du motif projeté sur les volumes bucco-dentaires à enregistrer est convertie en données numériques, exploitables par le logiciel pour élaborer un modèle numérique 3D. Le fonctionnement technologique de l’empreinte optique nous impose de reconsidérer les formes de préparation pour nous permettre une acquisition simple et rapide.

L’objectif de cet article est d’une part de lister un certain nombre de points à respecter pour obtenir une empreinte optique de qualité, d’autre part de les illustrer par deux cas cliniques.

Points à respecter pour une empreinte optique de qualité

Nettoyage minutieux des dents

La présence de zones sombres sur certaines parties des dents (collet, faces proximales) peut nuire à la prise d’empreinte optique (fig. 1a-d). Il convient donc de parfaitement nettoyer les dents [1]. Pour cela, un détartrage minutieux parfois associé à un aéropolissage doit être réalisé, soit au cours d’une séance de soins antérieure, soit au début de la séance de soins.

Optimisation de la forme de préparation

Les règles générales de préparation des restaurations réalisées par CFAO sont identiques à celles des restaurations réalisées par technique conventionnelle [2,3] :

  • pour les préparations cavitaires, il convient de respecter une épaisseur minimale des parois résiduelles de 2 à 4 mm selon la profondeur de la préparation ;
  • la mise de dépouille des parois axiales doit être d’au moins 6° ;
  • la réduction occlusale anatomique doit aménager un espace prothétique minimal de 1 à 2 mm selon le type de matériau utilisé [4].

À cela, viennent s’ajouter des règles spécifiques à la CFAO :

  • la…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

CFAO

Article réservé à nos abonnés Restauration unitaire supra-implantaire : comment faire les bons choix ?

Évolution du pilier standard vers l’embase titane Le pilier standard Jusque dans les années 2000, le pilier de référence utilisé pour la...
CFAO

Article réservé à nos abonnés Rôle de l’assistant(e) dentaire dans la pratique de l’empreinte optique

Présentation du matériel Le matériel actuellement disponible se présente sous différents aspects : soit comme un petit chariot (kart) intégrant...
CFAO

Article réservé à nos abonnés Le défi de la relation intermaxillaire lors des réhabilitations complexes

Le principe Comme nous l’avons abordé dans la publication précédente [2], une empreinte numérique est une succession de photos faites...
CFAO Prothèse

Article réservé à nos abonnés L’efficience clinique grâce au numérique

Il semble essentiel que les praticiens prennent conscience, si cela n’est déjà fait, de l’impérieuse nécessité de repenser la façon...
CFAO Prothèse

Article réservé à nos abonnés Quel est l’impact de l’empreinte optique sur l’activité des laboratoires de prothèse ?

Nous allons étudier l’impact de l’empreinte optique dans les cabinets sur l’activité des laboratoires via l’analyse de réponses fournies par...