Orthodontie et rééducation myofonctionnelle orofaciale assistée par gouttière

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°24 - 19 juin 2024 (page 34-39)
Information dentaire
La rééducation myofonctionnelle orofaciale (RMOF) [1] est la rééducation des muscles, des fonctions et des postures de repos du complexe orofacial. Elle met principalement en œuvre des exercices spécifiques de ventilation, de déglutition, de mastication et de posture.

Rééducation myofonctionnelle orofaciale : la clef de voûte de la stabilité thérapeutique

La rééducation myofonctionnelle orofaciale (RMOF) prend en compte l’ensemble des dysfonctionnements orofaciaux pour les neutraliser et créer les conditions d’une occlusion fonctionnelle, stable et adaptée à chaque patient.

Carl F. Gugino a souligné que tout patient porteur d’une malocclusion présente un certain taux de dysfonctions, ce que confirment plusieurs études, qui ont montré l’association d’un environnement orofacial dysfonctionnel avec une plus grande prévalence de malocclusions [2].

La RMOF est la clé de voûte de la stabilité des traitements orthodontiques. Par ailleurs, son efficacité a été démontrée dans le traitement multidisciplinaire des syndromes d’apnées obstructives du sommeil de l’enfant, de l’adolescent, de l’adulte en étant prescrite à plusieurs étapes de la prise en charge [1].

RMOF : toujours avec une gouttière de rééducation préfabriquée

Le recours à des dispositifs préfabriqués pour faciliter la RMOF a été proposé il y a plus d’un siècle. Les plus nombreux sont des gouttières préfabriquées (GRP), dont le port vise souvent l’objectif supplémentaire d’une modification des formes et des rapports d’arcades dentaires.
Notre récente revue systématique de la littérature [3] a conclu, sur la base de 14 études publiées (1 105 sujets étudiés) de niveaux de biais hétérogènes, à la supériorité d’une RMOF associée au port d’une GRP comparée à la mise en œuvre d’une RMOF sans GRP. Une RMOF associée au port d’une GRP permet une amélioration des paramètres fonctionnels (ventilation, déglutition, équilibre musculaire) et anthropométriques (dento-alvéolaires et squelettiques).

Cette approche combinée contribue également à une réduction de diverses manifestations liées aux troubles respiratoires obstructifs du sommeil chez l’enfant, tels que l’indice…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

ODF

Article réservé à nos abonnés Prise en charge d’un SAHOS chez un ancien sportif de haut niveau

Le patient se plaint d’un sommeil difficile et de fatigue diurne en sachant qu’il y a des antécédents de narcolepsie...
ODF

Article réservé à nos abonnés Occlusion dentaire et performances sportives

Traiter des sportifs professionnels est un véritable challenge. Ils sont de plus en plus nombreux à penser que l’engrènement dentaire...
ODF

Article réservé à nos abonnés Ergonomie de l’orthodontiste : le point de vue du kiné

Être bien installé dans son poste de travail, pour bien traiter ses patients. Les évidences sont là. Il est incontournable...
ODF

Article réservé à nos abonnés Protection intra-buccale sur mesure : procédure numérique

L’accidentologie sportive est à l’origine de la majorité des traumatismes bucco-dentaires [1]. Ce constat est en accord avec l’étude de...
ODF Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Approche pluridisciplinaire d’un trouble occlusal : orthodontie et restaurations directes

Grand Prix éditorial RC 2023 Dentisterie Esthétique 1re lauréate : Sharon KRIEF Chirurgien-dentiste Post-graduate en Dentisterie Esthétique – New York...
ODF

Article réservé à nos abonnés Troubles des conduites alimentaires : incidences sur la prise en charge orthodontique

Les différents troubles du comportement alimentaire Le DSM V définit six groupes de pathologies que l’on peut définir brièvement de...