Parcours

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°2 - 15 avril 2020
Information dentaire
Professeur des universités à Paris puis à Montpellier et maintenant Professeur émérite à Montpellier, Professeur associé à Monastir et recruté comme Professeur émérite à l’hôpital Pitié- Salpêtrière et à l’hôpital Rothschild à Paris, auteur de trois livres sur l’orthodontie et de nombreuses conférences, Pierre Canal a œuvré toute sa carrière pour la défense de notre spécialité. À 75 ans, il conserve intacte sa passion pour l’orthodontie et l’enseignement et a retrouvé récemment l’équipe enseignante du DU de technique linguale de Garancière dont il avait été le co-responsable, avec Robert Garcia.

Comment êtes-vous devenu chirurgien-dentiste puis orthodontiste ?

Je suis devenu chirurgien-dentiste un peu par hasard. En fait, c’est un choix imposé par mes parents. J’ai donc fait mes études de chirurgie dentaire à Paris VII. Rapidement intéressé par l’orthodontie, j’ai suivi le premier enseignement du diplôme universitaire d’orthopédie dento-faciale de l’université de Paris VII.

C’est la rencontre avec Francis Bassigny et Colette Ricard, une attachée du service du Pr Julien Philippe qui enseignait au DU, qui a définitivement orienté mon exercice professionnel vers l’ODF. Je n’ai pratiqué en omnipratique qu’une seule année.

Vous êtes devenu enseignant en ODF et avez rapidement choisi le temps plein. Qu’est-ce qui a guidé ce double choix ?

À la demande de Julien Philippe, j’ai rejoint l’équipe d’enseignants de Garancière en tant qu’assistant dès 1976 ; là, j’ai découvert l’enseignement et ai décidé de poursuivre une carrière hospitalo-universitaire. Après sept ans d’assistanat et la soutenance d’une thèse de troisième cycle en sciences odontologiques, j’ai été intégré en 1984 comme Chef de travaux temps plein et suis devenu Maître de conférences en 1985. J’ai soutenu ma thèse d’état en odontologie en 1986 puis suis passé Professeur des universités-Praticien hospitalier en 1988.

Vous vous êtes toujours impliqué dans la gestion de vos facultés et la défense de la spécialité d’ODF.

En effet, j’ai été vice-doyen de l’UFR d’odontologie de Garancière, à Paris VII, puis conseiller du Doyen et, après mon retour en province, vice-doyen de la faculté de chirurgie dentaire de Montpellier.

Pendant ma carrière hospitalo-universitaire, l’enseignement de l’ODF et la spécialité ont vécu de grands bouleversements. En tant que membre de la première Commission nationale pédagogique puis en tant que président du Collège des enseignants et président de la sous-section…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

ODF

Article réservé à nos abonnés Un challenge pluri-disciplinaire : à propos d’un cas ortho-paro-occlusodontique

Présentation du cas (fig. 1 à 9) Madame J, âgée de 49 ans, nous est adressée par son occlusodontiste pour...
ODF

Article réservé à nos abonnés Décompensation d’une classe II.1 par mini-plaques vissées

Examen clinique (fig. 1 à 7) La patiente âgée de 16 ans et 2 mois, sans antécédent médical ni chirurgical,...
ODF

Article réservé à nos abonnés Apport du Digital Smile Design dans l’analyse esthétique interdisciplinaire

L’esthétique est devenue un objectif prioritaire du traitement d’orthodontie. C’est le motif de consultation principal de nos patients dont les...
ODF

Article réservé à nos abonnés Déplacements dentaires à l’aide de gouttières orthodontiques thermoformées “in office”

Présentation du cas clinique (fig. 1 à 3) Le patient, âgé de 58 ans, présente un encombrement dentaire mandibulaire de 5 mm dans...
ODF

Article réservé à nos abonnés Conception et fabrication « in office » des gouttières orthodontiques thermoformées à l’aide du logiciel 3Shape Clear Aligner Studio

Cette technique de déplacement fondée sur set-up a été initiée par le Dr Harold Kesling en 1945. Les dents étaient segmentées...
ODF

Article réservé à nos abonnés Modifications dento-alvéolaires transversales maxillaires lors d’un traitement orthodontique multi-attaches sans extraction : étude rétrospective utilisant le CBCT

Sept mesures ont été réalisées pour quantifier le déplacement dentaire et les modifications alvéolaires (fig. 1 et 2). de chaque côté : –...