Posture et occlusodontie fonctionnelle

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°4 - 15 octobre 2021 (page 255-264)
Information dentaire
  1. Quelles sont les conséquences posturales des reconstructions occlusales en occlusion fonctionnelle ?
  2. Existe-t-il des modifications reproductibles locales et à distance dans le corps ?
  3. Peut-on utiliser cette technique pour traiter des douleurs liées à une malocclusion ?

Le système postural par ses nombreux capteurs et leurs interconnexions est d’une grande complexité, ce qui rend délicates la compréhension et l’interprétation de ses perturbations.

Les capteurs intervenants prioritairement dans l’ajustement postural statique et dynamique sont principalement le capteur podal et le capteur oculaire, mais aussi la peau, les muscles et les articulations. D’autres entrées peuvent influencer ce système ; ce sont l’appareil manducateur et les centres supérieurs. Un déséquilibre tonique postural, et avec lui son cortège de contraintes, apparaissent lorsqu’un ou plusieurs capteurs sont déréglés.

Il est connu que le capteur dento-occlusal peut participer à des troubles posturaux pouvant induire des algies telles que des cervicalgies, des dorsalgies ou des troubles fonctionnels, vertiges par exemple.

Certains tests simples, dont l’objectif est de provoquer un message d’occlusion aberrant, supprimant ainsi les informations trigéminales, sont extrêmement utiles en dépistage. Ils permettent de mettre en évidence l’incidence du capteur occlusal sur les troubles posturaux trouvés lors de l’examen clinique.

Le test de la compresse, qui consiste à intercaler une compresse d’au moins 5 mm d’épaisseur entre les arcades et de combler les espaces interdentaires éventuels, en cas d’extractions non compensées, est facile à réaliser et apporte une réponse immédiate.

Une réponse positive au test par amélioration de la statique nous confirme, dans l’indication de correction, des désordres occlusaux afin de retrouver une occlusion fonctionnelle, donc une occlusion permettant une bonne fonction manducatrice et ne provoquant pas de problème à distance.

Les modifications apportées à l’occlusion se feront dans un premier temps par des techniques réversibles (orthèse, composites collés, bridge collé) [1] ; parfois une interférence ou une prématurité fortement traumatogène pourront être…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Occlusodontologie

Article réservé à nos abonnés Les infraclusions des molaires temporaires et la gestion du volume osseux résiduel

Quand un traitement orthodontique est indiqué dans le cadre de la persistance d’une molaire temporaire, l’orthodontiste doit toujours choisir entre...
Occlusodontologie

Article réservé à nos abonnés Prise en charge des SAHOS chez l’enfant et l’adulte. À propos de deux cas cliniques

Physiopathologie du SAHOS Le SAHOS est décrit, selon la Haute Autorité de Santé (HAS), « par la survenue, pendant le sommeil,...
Occlusodontologie

Article réservé à nos abonnés Gestion moderne de l’occlusion

Les évolutions constantes en dentisterie numérique nous ont amenés à adapter une grande partie des fondamentaux de l’occlusion aux nouveaux...
Occlusodontologie

Article réservé à nos abonnés Antéposition mandibulaire : une nouvelle approche de la prise en charge des classes II squelettiques hyperdivergentes avec béance antérieure

La prise en charge de patients présentant une classe II squelettique hyperdivergente présente certaines caractéristiques qui en font, en orthodontie,...
Occlusodontologie

Article réservé à nos abonnés Les contributions scientifiques de Rudolf Slavicek

Son histoire De par sa formation médicale (docteur en médecine en 1954 avec un début d’éducation clinique en cardiologie), en...
Occlusodontologie

Article réservé à nos abonnés Occlusion et restaurations directes postérieures : la “stamp technique”

La « stamp technique », ou tampon occlusal, est une technique très intéressante à maîtriser lors de séances de restaurations directes. La...