Pouvoir d’adhésion intrinsèque des matériaux composites

  • Par
  • Publié le . Paru dans Biomatériaux Cliniques n°2 - 30 septembre 2016
Information dentaire
En dentisterie dite adhésive, les composites sont largement utilisés :
- pour la réalisation de restaurations en technique directe ;
- pour l’élaboration de pièces prothétiques en technique indirecte (inlays, inlays, overlays) ;
- pour l’assemblage des pièces prothétiques.
La mise en œuvre de ces composites fait toujours intervenir un système adhésif.
Que se passe-t-il si nous n’en utilisons pas ?
Quelles sont les propriétés d’adhésion intrinsèques de ces matériaux ?
Nous allons répondre à cette question en nous appuyant sur des photos et des vues au MEB, et en distinguant l’émail d’une part, de la dentine d’autre part.

Sur l’émail

Les composites possèdent-ils des propriétés d’adhésion intrinsèque sur l’émail ?

Le composite polymérisé sur l’émail propre et sec, sans mordançage, se détache très facilement. Dans ces conditions, les valeurs d’adhérence du composite sur de l’émail sont proches de 0 MPa.
Cette absence d’adhésion peut s’expliquer par les deux phénomènes suivants :
– il n’existe quasiment aucun relief sur une surface amélaire, et s’il en existe (fêlure, microgéographie, périkematies, lésions iatrogènes de surface, etc.), il est insuffisant pour créer une liaison micromécanique (fig. 1) ;



– les résines composites ne possèdent pas de groupements fonctionnels susceptibles de créer des liaisons chimiques avec la surface de l’émail.
Aucune composante de l’adhésion n’est donc présente dans cette situation, ni la composante mécanique, ni la composante chimique.
Les composites ne possèdent donc aucune propriété d’adhésion intrinsèque sur l’émail.

Le composite colle-t-il à l’émail mordancé, sans adhésif ?

Le composite polymérisé sur l’émail mordancé, rincé et séché, ne se détache pas de l’émail.
Ce phénomène s’explique par une caractéristique remarquable de l’émail : la cinétique de dissolution différentielle de l’émail prismatique. Cela signifie que l’émail prismatique ne se dissout pas de manière homogène. Il existe des zones avec des prismes d’émail qui se dissolvent plus rapidement que d’autres. La résultante après rinçage correspond à un aspect extraordinairement rugueux, à différentes échelles, micrométrique et inframicrométrique (fig. 2 et 3).



Cette augmentation très importante crée un triple effet :
– augmentation de l’énergie de surface, et donc un meilleur étalement du fluide ;
– une pression capillaire…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Un article, une application clinique

La prise en charge de lésions cervicales d’origine non carieuse est fréquemment envisagée par la réalisation d’une restauration adhésive par...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Prétraitements de surface de la zircone : où en sommes-nous ?

Les prétraitements de surface de la zircone sont connus pour être indispensables dans l’amélioration de l’efficacité du collage de cette...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Éléments finis : application à la forme de préparation des facettes

Les facettes en céramique, initialement réservées aux traitements esthétiques, se sont progressivement positionnées comme option thérapeutique en prothèse fixée. Ces...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Analyse par éléments finis : application de la méthode à un choix thérapeutique #2

La méthode des éléments finis est une méthode numérique permettant de résoudre des problèmes d’ingénierie complexe par une discrétisation spatiale...
Biomatériaux Endodontie

Article réservé à nos abonnés Apports des biomatériaux dans la gestion des perforations endodontiques

Perforation supra-osseuse (fig. 1) Les perforations supra-crestales sont la plupart du temps iatrogéniques et surviennent lors de la réalisation de la...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Les réparations des restaurations coronaires défectueuses sur dents permanentes vitales

En 2017, la Fédération dentaire internationale (FDI) rappelait, après un premier document datant de 2000, dans une déclaration de principe,...