Prise en charge d’un enfant porteur de troubles du spectre autistique au cabinet dentaire

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°34 - 11 octobre 2023
Information dentaire
Le statut de handicap est ambivalent. Il regroupe une multitude de situations diverses. La sévérité varie également fortement d’un handicap à l’autre. Cela impose donc au chirurgien-dentiste d’adapter sa prise en charge à chaque patient. Parmi les différentes situations de handicap, les troubles du spectre autistique (TSA) peuvent être fréquemment rencontrés au sein de nos cabinets dentaires. En effet, la Haute Autorité de Santé (HAS) estime à 100 000 jeunes de moins de 20 ans et près de 600 000 adultes le nombre de porteurs de TSA, en France. Afin de mieux appréhender la prise en charge de ces patients, il est important pour les chirurgiens-dentistes de connaître les particularités des TSA et les modalités de prise en charge en cabinet dentaire.

La prise en charge des patients en situation de handicap au cabinet dentaire peut se révéler complexe. Bienveillance, maîtrise technique et connaissance de la pathologie sont fondamentales pour assurer une prise en charge adaptée. Les pages suivantes abordent le cas des patients atteints de troubles du spectre autistique et donnent des pistes pour améliorer plus généralement la prise en charge des patients souffrant de handicap.

Les troubles du spectre autistique

Les troubles du spectre autistique sont l’expression de troubles du neuro-développement (TDN) complexes d’origine plurifactorielle. Le neuro-développement recouvre l’ensemble des mécanismes qui structurent la mise en place des réseaux du cerveau impliqués dans la motricité, la vision, l’audition, le langage ou les interactions sociales. Parmi ces troubles du neuro-développement, nous retrouvons les troubles du spectre de l’autisme (TSA), mais également les troubles du développement intellectuel, les troubles dys (dyslexie, dyspraxie, dysphasie, dyscalculie, dysorthographie) et le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) [1]. Les TDN touchent 5 % de la population, selon la Haute Autorité de Santé (HAS).

Les conséquences de ces TDN peuvent être multiples : trouble du langage et/ou des apprentissages, difficulté à communiquer ou à interagir avec l’entourage. Il s’agit d’un processus dynamique, influencé par des facteurs biologiques, génétiques, socioculturels, affectifs, et environnementaux. De plus, dans 15 % des cas, une pathologie associée est rencontrée, comme l’épilepsie primaire. Il est important de souligner que l’on parle de TSA, et donc de spectre, car le terme d’autisme recouvre des tableaux cliniques variés et hétérogènes. En effet, on note différents degrés d’atteinte, avec une hétérogénéité des troubles du développement. Certaines capacités seront plus développées et d’autres altérées, comme…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Santé publique

Article réservé à nos abonnés Violences faites aux femmes, Guide pratique pour le chirurgien-dentiste

  L’article 51 de la loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes énonce que...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Le cobalt-chrome : un danger contemporain ?

Comme toute discipline, l’odontologie a su évoluer au gré des progrès, des recherches et des normes. À l’heure du biomimétisme,...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Quatre questions pour améliorer la prise en charge des patients en situation de handicap au cabinet dentaire

Malgré le droit, près d’un demi-million de personnes en situation de handicap n’auraient pas suffisamment, voire pas du tout accès...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Obésité et santé bucco-dentaire, un défi d’actualité

MOTS-CLÉS : Obésité, santé orale, parodontite, lésion carieuse L’obésité, définie par un indice de masse corporelle (IMC) ≥ 30 kg/m2, est...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Traitement contemporain d’une situation d’usure érosive

Les patients atteints d’usure érosive (de nature chimique) consultent de manière quasi exponentielle au sein des cabinets avec des degrés...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Des probiotiques pour lutter contre les maladies parodontales ?

Pour les maladies parodontales, qui sont des maladies inflammatoires chroniques d’origine bactérienne, l’utilisation de probiotiques pourrait sembler intéressante. Depuis maintenant quelques années, les micro-organismes...