Prophylaxie implanto-prothétique : la part du patient

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°33 - 29 septembre 2021 (page 94-102)
Information dentaire

La présence d’une prothèse supra-implantaire, qu’elle soit fixe ou amovible, nécessite un protocole d’hygiène orale et prothétique afin d’éliminer la plaque bactérienne, facteur principal des péri-implantites. L’utilisation quotidienne efficace d’instruments spécifiques par le patient représente la clé de cette prophylaxie.

Selon Lee et coll. [1], la prévalence de la péri-implantite est décrite comme touchant plus de 9 % des implants posés, et environ 20 % des patients ayant bénéficié de la pose d’un ou de plusieurs implants. D’après Berglundh et coll. en 2018 [2], la plaque dentaire représente l’étiologie principale des mucosites et des péri-implantites.

Par ailleurs, la littérature rapporte l’importance de certains facteurs ou indicateurs de risque concernant l’apparition des pathologies inflammatoires des tissus de soutien péri-implantaires. Ainsi, les antécédents de parodontite doubleraient le risque de péri-implantite.

Il apparaît donc essentiel de lutter contre l’apparition de l’inflammation des tissus péri-implantaires [3].

Pour cela, au-delà des critères chirurgicaux (présence de gencive attachée, positionnement tridimensionnel implantaire optimal) ou prothétiques (architecture prothétique facilitant l’hygiène, absence de résidus d’agent d’assemblage au niveau gingival) permettant une prophylaxie efficace, un protocole quotidien d’hygiène doit être instauré et évalué régulièrement dès la mise en place de la prothèse supra-implantaire d’usage [4].

Ce protocole quotidien de prophylaxie implanto-prothétique s’articule autour de trois critères : la fréquence, le matériel et la méthode.

Fréquence de la prophylaxie quotidienne

Outre une maintenance professionnelle, généralement biannuelle, dont l’effet positif sur l’état de santé des tissus péri-implantaires est abondamment souligné dans la littérature [5, 6], l’acteur principal de la maintenance péri-implantaire reste le patient lui-même [7].

Ainsi, il doit lui être conseillé d’assurer son hygiène orale au minimum deux fois par jour pour les prothèses fixes sur implants [7], et après chaque repas en ce qui concerne une prothèse amovible supra-implantaire partielle ou complète.

Dans le cadre de la prothèse fixée, il est nécessaire…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Implantologie prothétique

Article réservé à nos abonnés Planification des traitements implanto-prothétiques

Exercice limité à la parodontologie et l’implantologie, Paris Praticien attaché à la consultation d’implantologie du service de chirurgie maxillo-faciale (hôpital de Villeneuve-Saint-Georges)...
Implantologie prothétique

Article réservé à nos abonnés Échec de l’ostéointégration et vitamine D : état actuel des connaissances

D’après Manzano et al [1], l’utilisation d’implants courts ou la consommation de tabac seraient des facteurs de risque à l’origine de...
Implantologie prothétique

Article réservé à nos abonnés Maintenance de l’environnement gingival péri-implantaire en pratique quotidienne

De nombreuses publications scientifiques traitant des complications biologiques qui accompagnent les thérapeutiques implanto-prothétiques signalent la nécessité d’une maintenance régulière assurée...
Implantologie prothétique

Article réservé à nos abonnés L’angulation du puits d’accès de vissage, une solution prothétique fiable à l’angulation implantaire ?

À propos d’un cas clinique en secteur postérieur L’angulation du puits de vissage a surtout été décrit dans les réhabilitations...
Implantologie prothétique

Article réservé à nos abonnés Empreinte optique et protocole d’enregistrement transgingival en prothèse supra-implantaire

La littérature a montré qu’une gestion pertinente de la situation des tissus gingivaux péri-implantaires en adéquation avec le profil d’émergence...
Implantologie prothétique

Article réservé à nos abonnés Risque hémorragique et prise en charge chirurgicale d’un patient sous nouvel anticoagulant oral (NACO)

La cascade de coagulation représente un équilibre entre les voies procoagulantes qui conduisent à la formation des caillots sanguins et...