Quatre questions pour améliorer la prise en charge des patients en situation de handicap au cabinet dentaire

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°34 - 11 octobre 2023 (page 40-46)
Information dentaire
La prise en charge bucco-dentaire des patients en situation de handicap, qui représentent environ 10 % de la population française, doit être une priorité pour le système de santé et notre société. L’accès aux soins est reconnu comme un droit fondamental pour les personnes en situation de handicap. L’article R.4 127-211 du Code de la santé publique dispose en effet que « le chirurgien-dentiste doit soigner avec la même conscience tous ses patients, quels que soient leur origine, leurs mœurs et leur situation de famille, leur appartenance ou leur non-appartenance à une ethnie, une nation ou une religion déterminées, leur handicap ou leur état de santé, leur réputation ou les sentiments qu’il peut éprouver à leur égard »

Malgré le droit, près d’un demi-million de personnes en situation de handicap n’auraient pas suffisamment, voire pas du tout accès aux soins bucco-dentaires. Ces inégalités concernent le patient dès son plus jeune âge [1-3]. La prise en charge se heurte à la déficience en elle-même, aux traitements administrés ainsi qu’à la difficulté d’intégrer les soins dentaires dans le cursus médical du patient. Selon le Rapport de la mission « handicap et santé bucco-dentaire », réalisé en 2010, quatre freins majeurs ont été identifiés : l’accessibilité physique, l’accessibilité relationnelle et émotionnelle, l’accessibilité financière et l’accessibilité à l’information [4]. Il peut s’agir d’une difficulté d’accès au bâtiment ou même à la cavité buccale, une prise en charge imposant du temps, un manque de ressources financières du patient ou un manque de valorisation pour les chirurgiens-dentistes.

Au cours des dernières années, plusieurs initiatives ont été menées, afin de contourner ces quatre freins. Parmi elles, on peut citer la création des réseaux de soins, la mise en place des formations spécifiques ou encore l’élaboration de différents documents d’information à destination des patients ou des professionnels de santé. Au travers de cet article, nous vous proposons de répondre à quatre questions fondamentales : Comment améliorer l’accessibilité « physique », « relationnelle et émotionnelle », « financière » et « à l’information », pour les patients en situation de handicap dans les cabinets dentaires ? Au travers d’éléments de réponses simples et applicables au fauteuil, l’objectif est d’agir sur les freins actuels et d’améliorer la prise en charge bucco-dentaire des patients en situation de handicap.

Comment améliorer « l’accessibilité physique » ?

Pour améliorer la prise en charge « physique » du patient en situation de handicap au…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Santé publique

Article réservé à nos abonnés Violences faites aux femmes, Guide pratique pour le chirurgien-dentiste

  L’article 51 de la loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes énonce que...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Le cobalt-chrome : un danger contemporain ?

Comme toute discipline, l’odontologie a su évoluer au gré des progrès, des recherches et des normes. À l’heure du biomimétisme,...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Prise en charge d’un enfant porteur de troubles du spectre autistique au cabinet dentaire

La prise en charge des patients en situation de handicap au cabinet dentaire peut se révéler complexe. Bienveillance, maîtrise technique...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Obésité et santé bucco-dentaire, un défi d’actualité

MOTS-CLÉS : Obésité, santé orale, parodontite, lésion carieuse L’obésité, définie par un indice de masse corporelle (IMC) ≥ 30 kg/m2, est...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Traitement contemporain d’une situation d’usure érosive

Les patients atteints d’usure érosive (de nature chimique) consultent de manière quasi exponentielle au sein des cabinets avec des degrés...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Des probiotiques pour lutter contre les maladies parodontales ?

Pour les maladies parodontales, qui sont des maladies inflammatoires chroniques d’origine bactérienne, l’utilisation de probiotiques pourrait sembler intéressante. Depuis maintenant quelques années, les micro-organismes...