• Écrit par

Reconstruction complexe : optimisation de la phase transitoire par CFAO

Télécharger la formation
Information dentaire

La Revue

La prothèse sous toutes ses formes
5 numéros par an

Abonnez-vous

Quelles sont les différentes étapes clés de la prise en charge de la phase transitoire par CFAO ?
Quelles sont les étapes d’un protocole simple, rapide et efficace ?
Quels sont les avantages de la CFAO en phase transitoire ?

La conception et fabrication assistées par ordinateur s’invitent de plus en plus dans notre exercice quotidien. En effet, l’évolution considérable de ces dernières années en matière d’odontologie numérique permet une approche de plus en plus qualitative et ergonomique [1-4].
Cette technique autorise trois approches : la CFAO directe, la CFAO semi-directe et la CFAO indirecte [5].

Pour la CFAO directe, le praticien numérise les arcades au fauteuil, puis conçoit et fabrique la pièce prothétique au sein même du cabinet, à l’aide d’une machine-outil. La restauration peut alors être effectuée très rapidement, parfois même dans la séance, ce qui représente un avantage considérable [6].

L’atout majeur de la CFAO directe réside dans son extrême rapidité de mise en œuvre, associée à une grande précision d’exécution et l’élimination des risques d’erreurs dus à la dépendance des matériaux (tirage, décollement de matériaux, déformation de la zone de contact proximal, difficultés d’accès aux limites…). Avec l’empreinte numérique, le praticien gagne en précision [7,8].

La durée nécessaire à cette séance unique varie entre 1 heure et demie, pour un praticien débutant, à 45 minutes, pour…

Les commentaires sont fermés.