Relations ortho-paro : optimiser et faciliter le flux des données

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°1 - 15 février 2021 (page 58-63)
Information dentaire
L’approche pluridisciplinaire de certains plans de traitement nécessite une coopération et un travail d’équipe à la fois au sein du cabinet, entre le praticien et son assistant(e), et entre les différents cabinets. La relation ortho-parodontale est quotidienne et l’importance d’optimiser et de faciliter le flux des données dans le cas de ces patients prend alors tout son sens. L’assistant(e) a un vrai rôle centralisateur pour que toutes les données circulent et que, du diagnostic à la maintenance, un suivi rigoureux puisse se faire entre les deux équipes.

Les courriers et/ ou courriels

Que ce soit l’orthodontiste qui adresse le patient au parodontiste ou l’inverse, il est évidemment essentiel de commencer par un échange entre les praticiens, que l’assistant(e) va pouvoir classer et qui permettra d’établir l’historique du patient, le diagnostic posé par le praticien qui l’a reçu et la demande d’éventuels examens complémentaires ou leur transmission.

Tout au long des traitements parodontaux et orthodontiques, un échange constant de courriers se fait pour évaluer les résultats obtenus par les séquences de traitement, les zones à risque à surveiller, l’évolution, mais également la chronologie nécessaire.

Ainsi, lorsqu’un patient arrive avec une maladie parodontale, celle-ci doit d’abord être traitée, que ce soit par un traitement non chirurgical ou chirurgical, stabilisée (afin que le parodontiste puisse donner son « feu vert » à l’équipe orthodontique), et que les déplacements dentaires commencent dans un parodonte sain et stabilisé (fig. 1 et 2).

De même, lorsque l’orthodontiste prévoit des déplacements dentaires chez un patient, il va préciser le type de déplacement et éventuellement la technique pour que le parodontiste puisse établir une chronologie, notamment lorsqu’il s’agit d’un biotype parodontal fin avec des risques potentiels de récession en cas de mouvement d’expansion ou de rotation en particulier (fig. 3).

L’assistant(e) doit donc vérifier l’envoi régulier de ces courriers à chaque étape et faciliter leur classement, afin qu’il puisse y avoir un suivi en temps par temps et que les « feux verts » soient validés pour chaque équipe au bon moment.

Les radiographies

L’examen radiographique est indispensable, que ce soit en parodontie, sous forme d’un bilan long cône et/ou d’une panoramique, ou pour l’orthodontiste, avec d’autres examens complémentaires. Ils font partie de la…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

ODF

Article réservé à nos abonnés Biomécanique des mini-implants : analyse des effets parasites de quatre situations cliniques et propositions de résolutions

Baptiste Turrel > Interne DES3 ODF > Lyon – Soutenance le 27/06/2019 > Directrices de mémoire : Drs Vanessa Valran et Sarah Chauty Qui...
ODF

Article réservé à nos abonnés La télé-orthodontie : la télémédecine au service de l’orthodontie

Marie Lailheugue > Interne DES3 ODF > Lyon > Soutenance le 22/10/2020 La pandémie de Covid-19 a contraint les cabinets...
ODF

Article réservé à nos abonnés Dossier SFODF 2021 : Présentation des sessions

Pour ce numéro consacré au congrès, nous avons imaginé un numéro très pratique, très clinique, en quelque sorte le pendant...
ODF

Article réservé à nos abonnés L’orthodontie dans le traitement des lésions érosives

Les pertes de substances d’origine érosive ont une prévalence en évolution depuis quelques années. Ces phénomènes multifactoriels sont en relation...
ODF

Article réservé à nos abonnés Le logiciel Dolphin permet-il de donner une prédiction du profil aux patients dans le cadre de traitements orthodontico-chirurgicaux ?

Marie Pavelic > DES ODF3 > Bordeaux > Soutenance le 19 octobre 2020 Dans le cadre de traitements orthodontico-­chirurgicaux, la...