• Écrit par

Rôle de l’assistant(e) dans la manipulation des pièces prothétiques implantaires

Télécharger la formation
Information dentaire

La Revue

La revue de référence des assistant.e.s dentaires
5 numéros par an

Abonnez-vous

Le traitement implantaire connaît un taux de succès important, ce qui permet de le proposer régulièrement pour le remplacement des dents manquantes. Ce bon résultat s’obtient en respectant des protocoles d’asepsie rigoureux lors des diverses étapes chirurgicales et prothétiques. Nous allons évoquer ici les étapes post-chirurgicales, dans lesquelles aussi l’assistant(e) dentaire joue un rôle important.
La phase prothétique du traitement implantaire se situe après avoir obtenu la cicatrisation osseuse et muqueuse. Le respect de l’environnement tissulaire est capital à ce stade, pour éviter tout début de contamination au niveau de la connexion entre la prothèse et l’implant et prévenir ainsi l’apparition d’une péri-implantite.
La zone de jonction implanto-prothétique est une zone critique dont il faut impérativement respecter la biologie, plus particulièrement si l’implant a été positionné de manière juxta crestale (fig. 1). En effet, cette jonction se situant au niveau de l’os, les diverses manipulations des pièces sont susceptibles de générer, par un apport septique, une déstabilisation du résultat obtenu.

La vigilance de l’assistante est requise lors de la…

Les commentaires sont fermés.