Résines injectées : les nouvelles approches pour réaliser des restaurations antérieures simples et durables

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°2 - 15 juin 2021 (page 140-147)

1. Superposition d’une situation clinique et de son projet esthétique.

Information dentaire
Restaurer ou sublimer un sourire est une situation de plus en plus fréquente et il s’agit toujours d’un réel challenge. Les solutions thérapeutiques sont nombreuses, il faut retenir celle qui apporte les meilleurs résultats pour un coût tissulaire le plus faible.
À mi-chemin entre technique directe et indirecte, les solutions par injection de résine composite offrent une nouvelle approche qui semble combiner les avantages de chacune. Elles permettent en effet de restaurer ou modifier formes et couleurs avec un coût tissulaire très faible, voire quasi nul. Un des avantages majeurs est de « cloner » un projet esthétique en restauration d’usage en seul temps clinique.

La réalisation des composites antérieurs est une technique de choix pour la restauration d’une dent fracturée dans sa partie coronaire ou présentant des signes d’usure [1]. De mise en œuvre complexe, elle nécessite généralement le recours à plusieurs composites de couleurs différentes dont le choix est décisif pour obtenir une teinte satisfaisante ; des stratifications sont, à cet effet, couramment utilisées. La teinte finale est difficile à apprécier le jour J en raison de la déshydratation de la dent, elle doit être vérifiée lors d’une séance ultérieure. En outre, élaborer à main levée une morphologie aussi esthétique que fonctionnelle implique une certaine expertise et demeure un challenge pour l’omnipraticien.

Il faut bien maîtriser la manipulation de ces résines afin de créer une forme optimale, condition sine qua non pour obtenir un résultat satisfaisant.

Les techniques de composite injecté, pour lesquelles la forme est confiée au laboratoire de prothèse, associées aux performances esthétiques des nouvelles générations de résine composite permettent aujourd’hui d’aborder ces défis différemment.

L’injection est un procédé usuel de fabrication industrielle ; elle est utilisée depuis de nombreuses années dans différents domaines d’application. Son utilisation intrabuccale a été rendue possible grâce aux progrès des biomatériaux. Cette nouvelle approche pour réaliser les restaurations en technique directe est rapide, minimalement invasive et surtout reproductible, mais très exigeantes. Elle permet de réaliser des restaurations esthétiques et fonctionnelles fidèles à la modélisation esthétique préalablement créée par cire ajoutée (wax-up) ou digitalement.

Néanmoins, cette technique récente et séduisante dispose de peu de ressources en littérature et de peu recul pour permettre d’évaluer la réelle durabilité de ces traitements. En dentisterie comme en tout, la part d’inconnu…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Principes de la planification thérapeutique globale – Partie 2 – La prise de décision

Une approche scientifique et psychosociale Une fois le diagnostic posé, le plan de traitement devra intégrer les meilleures preuves scientifiques...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Critères de choix des matériaux dans la restauration de dents antérieures dyschromiées

Situation thérapeutique Présentation du cas (fig. 1 et 2) Une patiente de 55 ans se présente pour une prise en charge esthétique...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Certificat médical initial (CMI) et aspects médico-légaux

Une lésion dentaire traumatique est un problème de santé dentaire publique de par sa fréquence, sa survenue à un jeune...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés La contention en traumatologie dentaire aujourd’hui : points clés

La meilleure compréhension des processus de guérison du parodonte, de la pulpe et de l’os alvéolaire et le rôle principal...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Expulsion traumatique des dents permanentes : gérer l’urgence et aborder les complications

L’expulsion est le traumatisme le plus sévère n’impliquant pas uniquement le tissu pulpaire mais également le ligament parodontal pouvant plus...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Aspect clinique et traitement des fractures coronaires de la dent permanente

Les fractures coronaires du secteur incisif représentent les traumatismes les plus fréquemment rencontrés dans notre pratique quotidienne. Les incisives maxillaires...