Simplifier la réduction occlusale tout en préservant les tissus

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire (page 35-37)
Information dentaire
Les préparations pour overlays et table-top suivent l’évolution permise par la dentisterie adhésive. Elles sont soumises à un certain nombre d’impératifs [1]. Sur le plan biologique, la préservation tissulaire est essentielle. Sur le plan mécanique, c’est la résistance des céramiques qui nécessite toute notre attention.

Questions…

Question 1 – Une préparation pour overlay permet une économie tissulaire plus importante qu’une préparation pour table-top. VRAI/FAUX

Question 2 Les principes biomécaniques de préparation sont plus importants que l’économie tissulaire.

VRAI/FAUX

Question 3 Une épaisseur de pièce de 0,5 mm correspond aux recommandations des fabricants concernant les céramiques renforcées en disilicate de lithium recouvrant les faces occlusales.

VRAI/FAUX

Question 4 Un design de fraise en « olive » est recommandé pour la préparation occlusale d’un overlay.
VRAI/FAUX

Réponses : 1 : faux ; 2 : vrai ; 3 : faux ; 4 : faux

Commentaires…

Les formes de préparation pour overlay ou table-top sont assez semblables. La distinction est généralement la présence d’un mock-up, lors des préparations pour table-top, dans les cas d’usure avancée et la conservation des crêtes proximales si elles existent [2].
La préparation d’une face occlusale en vue d’être restaurée par un overlay doit respecter une économie tissulaire maximale. D’une part, pour permettre la conservation de la vitalité pulpaire s’il y a lieu. D’autre part, pour maintenir un maximum d’émail, substrat essentiel pour le collage de la future pièce. Mais l’économie tissulaire ne doit pas nous faire oublier des principes biomécaniques simples. Parmi ces principes, l’épaisseur des parois cuspidiennes résiduelles semble être l’un des plus importants. Pour une dent vitale, l’épaisseur minimale requise est de 2 mm, tandis qu’elle devra être de 3 mm pour une dent traitée endodontiquement. Si ces épaisseurs ne sont pas respectées ou si des fêlures sont diagnostiquées, un recouvrement cuspidien s’impose [3, 4] (fig. 1).
Il est évident qu’aujourd’hui, dans la dentisterie quotidienne, la préparation de dents intactes reste une exception. En revanche, les délabrements issus du curetage de lésions carieuses, de fracture de fatigue ou d’une…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Occlusodontologie

Article réservé à nos abonnés Contrôle de l’occlusion au quotidien : méthode traditionnelle et apport du numérique

Séance CNO Responsable scientifique : Mickaël Cotelle Intervenants : Nicolas Chateau, Ahmed Rabiey Méthode traditionnelle La gestion de l’occlusion, nécessaire pour garantir...
Occlusodontologie

Article réservé à nos abonnés Les DTM : comment ne pas passer à côté ?

Les dysfonctionnements temporo-mandibulaires (DTM) peuvent être définis comme des myo-arthro-pathies du système stomatognathique, parmi lesquels on distingue les DTM algiques...
Occlusodontologie

Article réservé à nos abonnés La Dimension Verticale d’Occlusion en 2023 : cadre décisionnel

La Dimension Verticale d’Occlusion (DVO) représente la hauteur de la partie inférieure du visage, le mouvement de fermeture étant stoppé...
Occlusodontologie

Article réservé à nos abonnés Les vrais critères de choix de la Dimension Verticale d’Occlusion thérapeutique : applications cliniques

À travers trois situations cliniques différentes, illustrées par une anamnèse, des examens cliniques et radiologiques, une réflexion est engagée pour...
Occlusodontologie

Article réservé à nos abonnés Contrôle orthodontique de la Dimension Verticale d’Occlusion chez l’adulte présentant une béance antérieure

Étiologie de la béance antérieure Dans la littérature, les classifications étiologiques de la béance occlusale antérieure sont variables en fonction...
Occlusodontologie

Article réservé à nos abonnés La dimension verticale en prothèse complète : approches conventionnelles et innovantes

Déterminer et enregistrer la Dimension Verticale d’Occlusion est encore aujourd’hui un élément essentiel dans les réhabilitations complètes. Le résultat obtenu...