Situations endodontiques complexes : jusqu’où aller en pratique généraliste ?

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°4 - 15 décembre 2022 (page 74-80)
Information dentaire
Les échecs des traitements endodontiques peuvent avoir un impact direct sur la santé et la qualité de vie des patients. Parmi les raisons multifactorielles expliquant la prévalence élevée des parodontites apicales, la complexité technique de l’acte endodontique doit être mise en exergue. Quelles peuvent donc être les limites de la pratique de cette discipline par le praticien généraliste ? Cet article a pour objectif d’aider les praticiens à identifier les situations endodontiques « complexes » dans lesquelles ils pourraient être amenés à référer le patient à un endodontiste.

Une méta-analyse publiée en 2021 rapporte qu’un adulte sur deux dans le monde présente au moins une dent avec une parodontite apicale (PA) : cela en fait un véritable problème de santé publique [2]. Les PA apparaissent plus fréquemment associées à des dents préalablement traitées endodontiquement qu’à des dents non traitées, ce qui corrobore les résultats d’études épidémiologiques françaises : 70 à 80 % des traitements endodontiques réalisés en pratique généraliste sont considérés comme inadéquats sur la base d’évaluation radiographique pour une prévalence de PA de l’ordre de 30 à 40 % [4-6]. Parmi les raisons multifactorielles expliquant ces échecs, la complexité technique de l’acte endodontique doit être mise en exergue. C’est pourquoi le praticien généraliste (PG) doit se poser la question des limites de sa pratique de l’endodontie.

Cet article a pour objectif d’aider les praticiens à identifier les situations endodontiques « complexes » dans lesquelles ils pourraient être amenés à référer le patient à un endodontiste.

Comment identifier des situations endodontiques complexes ?

L’anticipation du niveau de difficulté présumé de l’acte est un élément déterminant de la prise en charge en endodontie. Que la thérapeutique indiquée soit un traitement endodontique initial ou un retraitement endodontique (orthograde ou rétrograde), une analyse minutieuse de la situation doit être conduite avant le geste.

Un certain nombre de critères cliniques et radiologiques objectifs sont susceptibles d’induire des difficultés opérationnelles :

  • Des facteurs liés à l’anatomie dentaire

Courbures canalaires, dents minéralisées/oblitérées ou apparaissant comme telles, anatomies canalaires atypiques, canaux surnuméraires, apex immatures…

  • Des facteurs liés à l’historique dentaire

Dent préalablement traitée endodontiquement, gestion des traumas, gestion des thérapeutiques…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Endodontie

Article réservé à nos abonnés Nécrose pulpaire et fêlure, quelle stratégie clinique ?

3e cas lauréat 2022 du grand prix Endodontie au quotidien La mise en forme canalaire, étape essentielle pour l’obturation Renaud...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Traiter 12 millimètres de canal pour déplacer une dent

2e cas lauréat 2022 du grand prix Endodontie au quotidien La mise en forme canalaire, étape essentielle pour l’obturation Jean-Charles...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Retraitement endodontique à travers un bridge : apport de la 3D

1er cas lauréat 2022 du grand prix Endodontie au quotidien La mise en forme canalaire, étape essentielle pour l’obturation Raphaël...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Les douleurs postopératoires sont-elles systématiques en endodontie ?

La gestion de la douleur est un aspect critique de toute pratique endodontique, puisque c’est fréquemment le seul critère d’appréciation...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Ergonomie en endodontie : élément accessoire ou essentiel du traitement ?

Souvent reléguée au rang de sujet accessoire, l’ergonomie se trouve pourtant au cœur de chacun de nos gestes. L’International Ergonomics...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Anatomie endodontique : savoir identifier les pièges et les prendre en charge

La connaissance des morphologies externe et interne des dents est indispensable pour déjouer les pièges de l’anatomie endodontique, facteurs d’échec...