Système CEREC et occlusodontie fonctionnelle : gestion des cas de faible étendue

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°4 - 15 octobre 2021 (page 275-279)
Information dentaire
  1. Comment concevoir une reconstruction adaptée fonctionnellement ?
  2. Quel mode de reconstruction choisir dans le logiciel ?
  3. Comment adapter le flux numérique à son quotidien ?

    Le système CEREC, depuis les années 1980 [1], s’est démarqué par sa particularité de permettre au patient de recevoir une restauration définitive dans la séance sur le principe du chair-side. Nous développerons au cours de cet article les étapes de conception d’une prothèse selon les enseignements de l’école fonctionnelle avec le système CEREC, puis nous verrons comment optimiser la morphologie en utilisant le mode biocopie préférentiellement au mode biogénérique individuel.

    Les avantages sont multiples. Pour le patient, nous retiendrons principalement l’amélioration de la qualité du traitement : nous allons reproduire de manière pérenne un résultat cliniquement validé par le patient selon les concepts d’occlusion fonctionnelle développés par Marcel Le Gall et Jean-François Lauret depuis trente ans [2,3].

    Pour le praticien, le numérique permet de garder la main sur la reconstruction tout en diminuant le nombre de séances cliniques. Pour finir, la maîtrise de ces techniques de reconstruction peut se révéler intéressante pour un prothésiste à qui l’on demandera de réaliser une reconstruction répondant aux principes de l’occlusion fonctionnelle.

    Présentation du système CEREC

    Dans le système CEREC, la restauration peut être modélisée selon trois modes de construction : la biogénérie individuelle, la copie biogénérique et la construction en miroir.

    Restauration en mode biogénérique

    Le mode biogénérique est le plus couramment préconisé par les concepteurs. Les images recueillies après empreinte permettent de construire un modèle 3D. Le modèle de travail est ensuite placé dans l’espace et intégré au sein d’un articulateur virtuel si besoin.

    Les limites de la restauration ainsi qu’un axe d’insertion sont ensuite choisis par le praticien. Le logiciel calcule alors une proposition de restauration qui peut être ensuite retouchée par le praticien. La restauration est finalement usinée…

    Cet article est réservé aux abonnés.
    Pour lire la suite :

    Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
    Mot de passe
    oublié ?

    Vous pouvez également :

    Acheter l'article En version numérique
    Acheter le numéro À l'unité

    Thèmes abordés

    Sur le même sujet

    Occlusodontologie

    Article réservé à nos abonnés À propos de la Relation Centrée

    Le principe Nous devons reconnaître que certains patients présentent cliniquement une instabilité mandibulaire par instabilité de l’Occlusion d’Intercuspidie Maximale (OIM)...
    Occlusodontologie

    Article réservé à nos abonnés Diagnostic occlusal

    Le diagnostic de la pathologie des articulations temporo-mandibulaires (les dyskinésies dento-articulaires, DDA) est un prérequis indispensable à toute thérapeutique médicale....
    Occlusodontologie

    Article réservé à nos abonnés Posture et occlusodontie fonctionnelle

    Le système postural par ses nombreux capteurs et leurs interconnexions est d’une grande complexité, ce qui rend délicates la compréhension...
    Occlusodontologie

    Article réservé à nos abonnés Les DDA et proposition thérapeutique du composite-up

    Les dyskinésies dento-articulaires (DDA) sont des troubles du cycle de mastication, majoritairement liés à des anomalies morphologiques des tables occlusales...
    Implantologie Occlusodontologie

    Article réservé à nos abonnés Implantologie et principes de l’occlusion fonctionnelle

    L’implantologie domine au sein de l’arsenal prothétique moderne, le nombre de patients éligibles s’étend et, dès lors que la mobilité...
    Occlusodontologie ODF

    Article réservé à nos abonnés Orthodontie et occlusodontie fonctionnelle

    Nous déplaçons des dents quotidiennement, développons les mâchoires, créons de beaux sourires. Mais nous interrogeons-nous suffisamment sur la finalité de...