Ti-base : que coller dessus ? pour quelles indications ? Partie 1 – Historique

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°27 - 7 juillet 2021 (page 30-33)
Information dentaire

Dans le domaine implantaire, le collage des éléments Ti-base (Base-Titane) à l’intérieur d’éléments en zircone ou en disilicate de lithium (Ls2) n’est pas nouveau. Il répond parfaitement aux besoins des restaurations implantaires. Cependant, le choix du matériau à coller sur la base titane nécessite de prendre en compte plusieurs paramètres

Plusieurs points ont une importance majeure pour bien choisir le matériau à coller sur un élément Ti-base :

  • la position de l’implant, plus ou moins bien centré dans l’espace biologique ;
  • les différents axes d’insertion de la future pièce prothétique par rapport aux dents voisines ;
  • l’émergence occlusale du puits de serrage ;
  • le diamètre et la hauteur d’enfouissement.

Design et Ti-base

Selon les marques, les implants présentent différents designs du profil d’émergence, mais aussi de la zone de contact avec le cosmétique. Il convient de tenir compte de la largeur du trottoir (épaulement ou assise), de l’évasement du profil d’émergence, du diamètre et de la hauteur d’enfouissement, qui compliqueront la bonne sélection du Ti-base qui soutiendra la partie cosmétique en zircone ou en disilicate de lithium (Ls2) (fig. 1).

Certaines marques d’implants offrent une gamme de piliers provisoires en titane qui bénéficient d’un trottoir plus large (fig. 2). Ils peuvent aussi faire office de base titane après modification artisanale ; il s’agit d’une ancienne technique datant de plusieurs années.

Cette modification consiste à ajuster la hauteur du fût (étape 1), à procéder à une réduction du diamètre extérieur du fût de serrage (étape 2), avant un rainurage vertical (étape 3) qui évite une rotation de la pièce prothétique, cette dernière étant quant à elle réalisée principalement par CFAO afin d’obtenir une meilleure précision d’adaptation sur le trottoir ou épaulement. De ce fait, un large trottoir offre une plus grande solidité et une meilleure stabilité de l’élément cosmétique au niveau de sa zone d’appui (étape 4) (fig. 3).

Cette modification artisanale peut apporter des solutions dans certains cas. Avec l’avancée du numérique, les fabricants d’implants ont dans leurs catalogues des bases titane…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Implantologie

Article réservé à nos abonnés Ti-base : que coller dessus ? pour quelles indications ? Partie 2 – Technique de laboratoire

Conception prothétique sans Ti-base Deux configurations sont possibles en connexion direct implant en zircone. 1. Situation implantaire juxta-gingivale à connexion...
Implantologie Implantologie chirurgicale

Article réservé à nos abonnés Lésion nerveuse du nerf alvéolaire inférieur lors d’une pose implantaire

Rappels Le nerf alvéolaire inférieur (NAI) est le plus touché (64,4 % des cas) lors des chirurgies implantaires du fait de...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés Thérapeutiques restauratrices versus implantologie. Retardons l’avulsion tant que possible.

Coordination : Aude Ménard, Adrien Lastrade Cas clinique Une patiente de 41 ans se présente en urgence pour le descellement de...
Implantologie prothétique

Article réservé à nos abonnés Vulnérabilité occlusale en prothèse implantaire : pourquoi tout ce qui aurait pu mal tourner n’est pas arrivé ?

L’implantologie est une discipline prothétique à composante chirurgicale. Positionner un implant puis une prothèse unitaire supra-implantaire, c’est considérer l’ensemble des...
Implantologie chirurgicale

Article réservé à nos abonnés Gestion des complications en prothèse implantaire

L’analyse rapide de la littérature [1-6] nous montre que (tableau 1) : les complications mécaniques sont plus importantes avec la prothèse...
Implantologie prothétique

Article réservé à nos abonnés L’usure des attachements en PACSI est-elle évitable ?

Dans le traitement de l’édentement complet mandibulaire, l’utilisation de deux attachements axiaux supra-implantaires permet d’améliorer l’équilibre prothétique pendant la fonction....