Troubles des conduites alimentaires : incidences sur la prise en charge orthodontique

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°2 - 15 avril 2024 (page 43-48)
Information dentaire
Les troubles des conduites alimentaires sont définis clairement dans le DSM V (diagnostic and Statistical Manual of Mental disorders) [1]. On les définit comme des perturbations caractérisées par une obsession de la nourriture, du poids et de l’apparence qui affecte négativement la santé de l’individu. Cette définition et son origine indiquent clairement que nous sommes dans le domaine de la psychiatrie, ce qui occasionne parfois un frein dans la prise en charge odontologique ou orthodontique de ces patients. L’objectif de cet article est de démystifier, mais également de préciser les spécificités de ces prises en charge et de repositionner l’orthodontiste dans son rôle de personnel médical clé, au-delà de son geste technique.

Les différents troubles du comportement alimentaire

Le DSM V définit six groupes de pathologies que l’on peut définir brièvement de la façon suivante.

  • L’anorexie nerveuse, la plus connue, se caractérise par une volonté pathologique de minceur. Ces patients présentent un IMC (indice de masse corporelle) inférieur à 17,5 (HAS). Il en existe deux formes : l’anorexie restrictive et l’anorexie purgative.
  • Dans l’anorexie restrictive, la minceur est obtenue par une restriction de l’alimentation.
  • Dans l’anorexie purgative, l’alimentation est suivie d’épisodes de vomissements et/ou la prise de diurétiques, laxatifs, médicaments coupe-faim, voire une activité physique excessive afin de rester « mince ».
  • La boulimie consiste à absorber de grandes quantités d’aliments durant des crises régulières, quotidiennes ou plusieurs fois par semaine, suivies de phases de vomissements pour garder le contrôle du poids. Ces patients peuvent présenter un poids normal ou un IMC inférieur à 17,5.
  • L’hyperphagie consiste également à absorber, lors de crises, de grandes quantités d’aliments, mais sans conduite purgative, ce qui conduit à des valeurs d’IMC augmentées ou de l’obésité. Les conséquences dentaires ne sont pas spécifiques et ne seront donc pas traitées dans cet article.
  • Le mérycisme consiste en une régurgitation répétée du bol alimentaire après un repas, ce qui est souvent difficile à évoquer avec un patient.
  • Le pica est caractérisé par l’ingestion de substances non nutritives et non comestibles (graines, coquilles de fruits secs…).

Ces troubles ont en commun une maladie psychiatrique qui se traduit par une souffrance psychique, une estime de soi dégradée, un isolement social plus ou moins marqué, des manifestations somatiques telles que troubles gastriques, carences alimentaires, hypokaliémie en cas de vomissements répétés, ostéoporose, perturbations hormonales… Il est important…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

ODF

Article réservé à nos abonnés Orthodontie et rééducation myofonctionnelle orofaciale assistée par gouttière

Rééducation myofonctionnelle orofaciale : la clef de voûte de la stabilité thérapeutique La rééducation myofonctionnelle orofaciale (RMOF) prend en compte l’ensemble des...
ODF

Article réservé à nos abonnés La dysmorphophobie chez l’adolescent et les conséquences en orthopédie dento-faciale

Nous n’aborderons ici que la « demande » de traitement chez l’adolescent dans sa dimension esthétique. Les indications et les bénéfices fonctionnels...
ODF

Article réservé à nos abonnés L’assemblage collé en orthodontie (Partie 2) : Adhésion à l’émail

Depuis les travaux de Buonocore, suivis de ceux de Newman et Miura, puis l’introduction de la technique du mordançage acide...
Biomatériaux ODF

Article réservé à nos abonnés L’assemblage collé en orthodontie (partie 1) : définition et données actuelles

Les travaux de Buonocore en 1955, puis ceux de Bowen en 1965 ont ouvert la voie du collage d’attaches orthodontiques...
ODF

Article réservé à nos abonnés Gestion de la « période de contention » chez l’adulte

Ne pas confondre dispositif de maintien et période de contention Le dispositif de maintien est la pièce maîtresse de la...
ODF

Article réservé à nos abonnés Recommandations sur la contention

Hétérogénéité des pratiques [2] Les pratiques sont nombreuses et variées. En effet, la gouttière thermoformée est plébiscitée et utilisée au...