Un patient perd connaissance au fauteuil…

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°22 - 5 juin 2019 (page 20-22)
Information dentaire
Il peut arriver avant, pendant ou après les soins, qu’un patient fasse un malaise. Il convient alors d’avoir les bons réflexes pour gérer l’urgence avant l’arrivée des secours. Voici un rappel sur les gestes à adopter face à une personne inconsciente qui respire.

Comment reconnaître qu’une personne est inconsciente ?

Pour reconnaître qu’une personne est inconsciente et respire, il faut réaliser un bilan d’urgence vitale. Ainsi, lorsqu’elle ne répond pas aux questions, ne réagit pas à un ordre simple, reste immobile, elle est inconsciente. La recherche de mouvements respiratoires ou abdominaux permettra ensuite de s’assurer de la présence d’une ventilation.
Comment positionner la victime ?
Les réflexes de toux et de déglutition d’une personne inconsciente qui respire sont abolis. Laisser le patient sur le dos lui ferait donc courir le risque :
– d’inhaler des liquides comme du sang ou des vomissements ;
– de voir sa langue chuter en arrière, limitant ainsi le passage de l’air.
Il convient donc de placer la victime en position latérale de sécurité afin d’éviter l’inhalation de liquides et d’assurer la liberté des voies aériennes de la victime en basculant la tête en arrière.

Quelle conduite adopter ?

Protéger la victime en supprimant immédiatement et de façon permanente les dangers environnants.
Rechercher toute détresse vitale évidente en s’assurant qu’il n’y a pas de saignement visible et important.
Apprécier l’état de conscience en posant une question simple, par exemple : « Comment ça va ? », « Vous m’entendez ? », « Quel jour sommes-nous ? ».
Prendre les deux mains de la victime et lui demander d’exécuter un ordre simple, par exemple : « Serrez-moi les mains », « Ouvrez les yeux ».
La victime ne répond pas ou ne réagit pas, elle est donc inconsciente (fig. 1).
• Appeler « à l’aide » afin d’obtenir une aide de la part d’un témoin qui pourra alerter les secours.
• Assurer la liberté des voies aériennes

Si la victime est allongée sur le ventre, la retourner sur le dos pour assurer la liberté des voies aériennes

Basculer prudemment la tête de la victime en…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Médecine

À propos d’une sinusite maxillaire chronique

Questions 1. Quelle est l’étiologie de la sinusite maxillaire gauche ? a. Dépassement de pâte dentaire b. Comblement osseux préimplantaire...
Médecine

QCM – Une hyperplasie fibreuse du vestibule inférieur

  Un homme âgé de 72 ans, suivi pour une hypertension artérielle équilibrée, est adressé pour avis. Il présente une...
Médecine

À propos d’une lésion maxillaire

1. La panoramique (fig. 1) montre « une image » maxillaire antérieure. Il s’agit : a. d’une image radioclaire maxillaire b. d’une image radio-opaque...
Médecine

Agir devant une réaction allergique au fauteuil

Environ un quart de la population française présente une allergie. L’incidence de la maladie, c’est-à-dire le nombre de nouveaux cas...
Médecine

Cellules souches, l’origine de la vie

Article analysé Du ZH, Ding C, Zhang Q, Zhang Y, Ge XY, Li SL, Yu GY. Stem cells  from exfoliated  deciduous  teeth alleviate hyposalivation caused...
Médecine

Les probiotiques ont-ils un intérêt dans la santé bucco-dentaire ?

Trouver un équilibre buccal passe à la fois par l’écologie locale et par la bonne santé du patient. Il y...