Understanding caries as a non-communicable disease current concepts of etiology and pathogenesis

  • Par
  • Publié le . Paru dans Biomatériaux Cliniques n°2 - 15 octobre 2021 (page 30-33)
Information dentaire

Professeur à la Faculté de Sciences médicales de l’Université de Talca au Chili, Rodriguo Giacaman est un expert international en cariologie. Il est notamment à l’origine de récents travaux et publications sur l’impact de la nutrition dans le processus carieux. Il nous a fait le grand plaisir d’accepter une rubrique sur cette thématique et nous livre, dans ce premier article, matière à réviser nos dogmes sur l’étiologie et la pathogenèse de la carie dentaire.

Conceptual ideas on dental caries have drastically changed over the past 2 decades. Consequently, an intense discussion on how to approach the disease has occupied important parts of the scientific agenda. Among many new ideas, research discoveries and technologies, the idea of caries as a non-communicable disease (NCD) and the role of sugars in its causation are highlighted as the main paradigmatic changes the dental profession is currently facing.

Dental caries shares characteristics attributed to other recognized NCDs, such as cardiovascular diseases, chronic respiratory diseases, all type of cancer and diabetes. Caries and other NCDs are of long duration, not transmissible from one person to another, have modifiable risk factors, affect vulnerable and socially disadvantaged populations, are preventable when acting on modifiable risk factors, and demand an interdisciplinary management.

The high caries prevalence and its individual and social consequences, require innovative strategies for a more effective management. This article presents an overview of the current understanding of the disease and discusses caries management based on these concepts.

The non-communicable or chronic nature of the caries disease

Caries prevalence is far from decreasing. As a matter of fact, untreated caries is one of the most prevalent non-communicable disease in humans, affecting about 35% of the world population [1]. Remarkably, from 1990 to 2010, the burden1 of the disease has remained basically unchanged.

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Matériaux à empreinte élastiques : les silicones par addition

Appelés également vinylpolysiloxanes (VPS), les silicones par addition sont les matériaux les plus utilisés dans l’élaboration d’empreinte élastique pour prothèse...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés What is ABRZ?

Definition of ABRZ The Acid Base Resistant Zone (ABRZ)1 is firstly reported [1] in 2004 as a part of the microstructure observed...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Overlay en composite réalisé par impression 3D : un des premiers cas cliniques et premières réflexions

La fabrication additive, plus couramment appelée impression 3D, est abordée depuis maintenant plusieurs années dans le domaine de la médecine...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Phénomènes d’usures par frottement au sein des dispositifs médicaux… En toute simplicité

Pascale Corne a réalisé une thèse d’université sur les mécanismes d’usures au sein des connexions implantaires co-dirigée par Jean Geringer,...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Usure abrasive à trois corps ou « Abrasion »

L’usure est la détérioration que produit l’usage. Au niveau des tissus dentaires, c’est une manifestation physiologique, cumulative et irréversible qui...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés L’évidence du bridge collé à une ailette pour le remplacement d’une incisive… ou pas !

Le remplacement d’une dent unitaire antérieure est toujours un défi, étant donné les objectifs esthétiques et fonctionnels (phonatoire et masticatoire)...