Une lime mécanisée électro-érodée pour obtenir une perméabilité canalaire

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°38 - 4 novembre 2020 (page 14-23)

1. Image 3D de la lime complète vue longitudinale avec vision du pas 2,25 mm à la pointe et 6,00 mm au talon (iconographie : Émilien Paul).

Information dentaire

Les traitements endodontiques sont des actes fréquents, parfois complexes, qui, dans l’exercice quotidien, sont pris en charge par l’omnipraticien ou par un praticien à pratique exclusive. Ces traitements répondent généralement à quatre étapes majeures bien définies dans le temps : le diagnostic, suivi de la préparation canalaire puis de l’obturation canalaire, et enfin de la restauration coronaire. La rotation continue a permis une plus grande reproductibilité des résultats et un appréciable gain de temps interventionnel. Cependant, le dogme, « pas de rotation continue sans perméabilité », est remis en question depuis l’apparition des limes d’exploration mécanisées.

La perméabilisation, qui fait l’objet de cette étude, est l’une des phases essentielles de la préparation canalaire. Elle survient après la réalisation de la cavité d’accès et le repérage des entrées canalaires.

Après le diagnostic, la préparation canalaire correspond à la prise en charge médico-chirurgicale du traitement endodontique. Cette étape comprend quatre phases précises hiérarchisées dans l’exécution de l’acte endodontique : la cavité d’accès, le repérage des canaux, la perméabilisation, la mise en forme canalaire. La perméabilisation reste la phase la plus importante de la préparation canalaire. Elle permet, après l’ouverture des canaux, un abord plus facile des tiers médians et apicaux par atténuation ou suppression des contraintes liées au canal et à sa courbure coronaire (encore appelée première courbure). Elle doit permettre également la mise en œuvre d’une irrigation active.

Cette phase de perméabilisation se superpose à l’exploration des tiers médians et apicaux des canaux et aboutit à la détermination de la longueur de travail (LT). Cette phase est capitale pour le reste du traitement, qu’il s’agisse de traitements endodontiques initiaux ou de retraitements endodontiques.

Classiquement, cette phase est réalisée avec des limes K et/ou H manuelles en acier inoxydable de faible diamètre (8, 10, 15/100) et de faible conicité (2 %), ce qui correspond aux traditionnelles normes ISO. Dans la description de certaines techniques, cette phase était qualifiée de « préparation initiale ». C’est sans doute la phase la plus « opérateur dépendant » du traitement canalaire.

Actuellement, les limes K ou H sont très souvent associées, voire remplacées par des instruments mécanisés spécifiques, appelés pré-élargisseurs ou limes d’exploration. Ces derniers, de faible diamètre apical (8, 10, 15/100) et de conicité réduite (entre 2 et 3 %) facilitent la perméabilisation des…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Endodontie

Article réservé à nos abonnés Pulpite irréversible, du diagnostic au traitement

Responsable scientifique : Maud Guivarc’h Intervenants : Thomas Chiarini, Martin Stalla La pulpe est un tissu conjonctif complexe richement cellularisé et...
Endodontie Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Restaurer ou réhabiliter la dent postérieure dépulpée

Responsable scientifique : Antoine Oudin Conférencier : Hugues de Belenet Le traitement de la dent postérieure dépulpée peut, comme toute problématique...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Gestion de la pulpite irréversible sur dent permanente mature

L’amélioration de la compréhension des mécanismes inflammatoires a remis en question la notion binaire de réversibilité/irréversibilité, car il persiste du...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Optimisation de la désinfection endodontique en une seule séance

La réduction de la charge bactérienne à des niveaux compatibles avec la cicatrisation des tissus péri-radiculaires est l’objectif principal du...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Différentes alternatives thérapeutiques de prise en charge de la dens in dente au travers de trois cas cliniques

La dens in dente ou dens invaginatus constitue une anomalie de développement caractérisée par l’invagination partielle de l’émail dans la...
Endodontie Hygiène et Asepsie

Article réservé à nos abonnés Améliorer l’asepsie en endodontie

Alors que l’endodontie a bénéficié d’innombrables avancées technologiques à chacune des étapes du traitement, le pronostic endodontique n’est pas meilleur...