Utilisation du flux numérique dans la mise en charge immédiate : à propos d’un cas clinique

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°5 - 9 février 2022 (page 28-33)
Information dentaire

L’état d’édenté total a un impact négatif sur la qualité de vie des patients. La littérature révèle que les réhabilitations implanto-portées permettent une amélioration de la fonction et de l’état psychologique de ces patients [1]. L’évolution des protocoles chirurgicaux et prothétiques grâce à la mise en charge immédiate a permis de réduire de façon considérable les temps de traitement.

Mise en charge immédiate

Ces protocoles pour une réhabilitation complète sont bien documentés sur le plan scientifique. Gallucci et coll. en 2009 [2] rapportent dans leur revue systématique que lors de la mise en charge immédiate au maxillaire, les taux de survie implantaire (un à trois ans) vont de 95,4 % à 100 % et ceux de survie prothétique de 87,5 % à 100 %. Cette technique permet, le jour de l’intervention, une mise en fonction et une gestion esthétique des tissus mous au niveau du profil d’émergence et du festonnage de la muqueuse. Cependant, ce protocole nécessite une stabilité primaire suffisante des implants d’au moins 30 N. Le développement d’implants de type cylindro-conique a ainsi favorisé ces techniques du fait de leur ancrage primaire. En parallèle, les possibilités de la Conception et Fabrication Assistée par Ordinateur (CFAO) sont nombreuses dans la réhabilitation implantaire de l’édenté complet : dans un premier temps au niveau chirurgical pour la planification chirurgicale et la mise en place implantaire par chirurgie guidée ; dans un second temps pour les étapes prothétiques avec l’empreinte numérique, le traitement des données dans la conception des prothèses provisoires et définitives, et la fabrication des composants prothétiques [3].

La réhabilitation du cas présenté ici se fera par une mise en charge immédiate, utilisant un guide chirurgical et des implants transgingivaux (type tissue-level) en postérieur et de type juxta-crestal (bone-level) en antérieur. La réalisation d’un provisoire immédiat supporté par les implants va faciliter la réalisation de l’ensemble des étapes prothétiques [4, 5] et permettre de guider la cicatrisation gingivale [6].

Cas clinique

Protocole clinique

Un patient âgé de 63 ans consulte au sein du cabinet car il souhaite une solution fixe implantaire. Le jour de la consultation, il est totalement édenté au niveau du maxillaire et partiellement…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Implantologie

Article réservé à nos abonnés Intérêts des piliers de cicatrisation Iphysio dans la gestion du profil d’émergence en implantologie

Les critères de succès de l’ostéointégration sont définis depuis des décennies (immobilité de l’implant, pas de radio transparence autour de...
CFAO Prothèse amovible

Article réservé à nos abonnés Prothèse amovible et CFAO

Séance CNO Responsable scientifique : Christophe Azevedo Intervenants : Jean Bonnet, Samy Benchikh Bien que ne mettant pas au rebut les méthodes...
Implantologie chirurgicale

Article réservé à nos abonnés Greffes osseuses : incontournables ou surtraitement ? La battle

Responsable scientifique : Romain Doliveux Intervenants : Aurélien Thollot, Sepehr Zarrine La perte de l’organe dentaire est toujours suivie d’un remodelage alvéolaire...
Implantologie chirurgicale

Article réservé à nos abonnés Le défi de l’implant sous-sinusien

Responsable scientifique : Julien Mourlaas Intervenants : Frédéric Chamieh, Alexandre Dagba Proposée initialement par Tatum en 1977, reprise par Boyne...
Implantologie Implantologie prothétique Prothèse

Article réservé à nos abonnés Ma première prothèse sur implant

Responsable scientifique : Anne Benhamou Intervenante : Laurine Birault La prothèse sur implants constitue une solution thérapeutique fiable, présentant des...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés Traitement d’une péri-implantite et son suivi : est-ce réellement aussi simple ?

Le patient 54 ans Parodontite traitée en 2015 stabilisée, puis plusieurs épisodes d’activation sur les dernières années Prise en charge...